ReussirUSA

   S'implanter et exporter ses produits aux Etats-Unis avec Succes!

Ressources Etats-Unis-Blog Post New Entry

Vous souhaitez vous installer ou exporter vos produits aux USA,

www.reussirusa-business.com

est la pour vous aider !

view:  full / summary

La fete des patrons ... aux Etats-Unis

Posted by Vanina Joulin Batejat on October 18, 2015 at 7:00 PM Comments comments (0)




Le Boss’s day aux USA: une idée à importer en France?

La fête des patrons : une belle fête aux Etats-Unis : quelle serait la conception en France ?

 

Nous avons reçu un cadeau vendredi dernier, une gift card dans notre restaurant préféré en l’honneur du « Boss's day » : c’est vrai qu’avec notre vision Française, cela peut paraitre étonnant voire même incongru et pourtant…. Je questionne quelques salariés dans d’autres entreprises et m’aperçois que c’est une fête plutôt suivie : certains m’expliquent que c’est grâce à leur patron qu’ils ont un job et peuvent nourrir leur famille et que si leur patron leur donne un bonus, c’est fantastique et non un dû… là je reste dans un état d’hallucination et d’illumination à la fois….Mem apres toutes ces annees aux USA, c'est toujours un choc...

Rappelons tout de même que la France a importé des USA la fêtes des secrétaires. En effet, créée aux État-Unis en 1951 puis importée en France dans les années 90, la Fête des secrétaires avait pour objectif initial de promouvoir ce métier afin de susciter des vocations. Par contre curieusement, RIEN pour la Fête des patrons....bien que le Boss’s day soit apparu aux USA en 1958 et quatre ans plus tard, en 1962, le gouverneur de l'Illinois Otto Kerner ait soutenu l'inscription de Haroski et ait officiellement proclamé la journée, cette journee est demeurée inconnue en France.. La popularité de l'événement s'est pourtant développée hors des États-Unis et ce jour est maintenant également observé dans des pays tels que l'Australie, l'Inde et l'Afrique du Sud.

Certaines personnes donnent des cartes de voeux, des certificats-cadeaux ou des fleurs a leur "Boss". Ce respect est de plus en plus populaire dans les différents lieux de travail pas seulement pour le PDG mais a tous les grades de la hierarchie (superviseurs).Il a reçu des éloges et des controverses.

 

En ce qui nous concerne, nous avons été très touchés de cette gentillesse, …..tout simplement. Un bon concept à exporter ….

 

Voici un petit aparté interculturel mais qui, à mon sens montre aussi pourquoi les entrepreneurs prennent plaisir à entreprendre aux Etats-Unis

Plus d'information: info@reussirusa.com

 

 

The French Paradox en 10 points

Posted by Vanina Joulin Batejat on October 13, 2015 at 10:45 AM Comments comments (1)

Le phénomène, connu sous le nom de « paradoxe français », est le taux relativement faible de maladies cardiaques et d’obésité en dépit d’une forte consommation de produits a forte teneur en graisses saturées en France. Comment font les Français : ils boivent, ils mangent gras mais son skinny !


 

Le neuroscientifique Will Clover, qui a vécu en France pendant deux ans et qui a écrit The Fat Fallacy : Les secrets du régime français pour une perte de poids permanente, a observé que lorsque les Américains partent la bas pour y vivre, ils perdent du poids, et quand les français vont aux Etats-Unis pour y vivre, ils prennent du poids.

 

Les français boivent beaucoup de vins, mangent beaucoup de baguettes de pains, de croissants, de beurre, de crème, du pâté, de la pâtisserie et du fromage, une recette sure pour prendre du poids, n’est-ce pas ? Alors pourquoi leurs taux d’obésité et de maladies cardiaques sont beaucoup plus bas que dans les Etats-Unis ?

 

Mais bien que les français ne se privent pas et que leur vie ressemble à un buffet a volonté, ce n’est pas si facile et sans effort. Ainsi quelles sont les particularités d’un style de vie français qui mène à un taux faible d’obésité, de maladie cardiaque et qui a même une durée de vie plus longue ?

 

1. Le vin rouge

 

Le vin rouge est probablement le paradoxe français contributeur le plus connu. Quelques scientifiques pensent que l’habitude française d’une consommation modérée de vin rouge avec un repas est la clé du paradoxe français.


 

Les effets du vin rouge

 

-Une consommation modérée du vin rouge sur une base régulière peut être préventive contre les maladies coronariennes.

-il produit une action anticoagulante

-il peut empêcher le déclenchement et la progression de l’athérosclérose

-l’apport de vin rouge réduit le risque de formation de calcul rénaux

-avec ou sans alcool, le vin rouge diminue l’effet nocif du tabagisme sur l’endothélium.

 

Bien que le vin ait beaucoup de bénéfices, il ne raconte pas toute l'histoire et ses propriétés positives ne restent positives que SI et seulement SI consomme avec une grande modération et en prenant des vins de qualité. .

 

 

2. Manger lentement

 

Profiter est une chose merveilleuse pour l’antivieillissement, non ? Les français profitent et savourent leur nourriture. Ils ont tendance à gouter les aliments individuellement sans multiplier les ajours en sauce et autres choses tant aimées des Américains. Le cerveau prend environ 15-20 minutes pour commencer à signaler le sentiment d’avoir assez mangé. Ainsi, lorsque vous prenez votre temps avec de plus petites bouchées, vous goutez davantage la nourriture et vous êtes satisfait avec moins de quantité.

 

L'environnement physique français encourage de prendre son temps, de modérer les gros repas entre amis et de minimiser les fast-foods.

 

Les Américains ont une relation différente avec la nourriture qui exclut souvent la joie et le plaisir. Il est assez fréquent d'observer comment les gens avalent quelque chose tout en regardant l’ordinateur, parlant au téléphone, regardant la télévision ou en lisant.

 

D'après les observations chez McDonald, les chercheurs français et américains ont trouvé que le client américain moyen a passé 35% moins de temps à table. Les Français ont passé en moyenne 22,2 minutes à manger et rester assis chez McDonald, tandis que les Américains sont restés seulement 14,4 minutes.

 

3. De petites portions

 

Il est un fait avéré que les personnes mangent trop lorsqu’ils se servent un gros repas comparé à une petite portion de nourriture.

 

En partie, le paradoxe français peut être expliqué par le fait que les portions françaises sont notamment plus petites que les portions américaines. Bien que le régime français soit riche en beurre, crème, fromage et pâtisserie, les recherches démontrent qu’ils consomment moins de calories, entrainant une diminution du nombre de personnes en surpoids et obeses.


 

Une équipe mixte française-américaine de scientifiques de l’Institut National de Recherche Scientifique de France et de l’université a fait une étude comparative et a pu constater : :

 

• Une portion moyenne à Paris était de 25% inférieure à celle de Philadelphie (277 grammes contre 346 grammes).

• Les restaurants chinois à Philadelphie servaient des plats qui étaient 72% plus grand que dans les restaurants chinois parisiens.

• Une barre de chocolat à Philadelphie était plus large de 41% de plus que la même barre de chocolat à Paris.

• Une boisson gazeuse était plus grande de 53% et un hot-dog plus grand de 63% à Philadelphie qu'en France.

 

4. Une haute consommation de fruits et légumes

 

Le constituant important du paradoxe Français semble être le régime alimentaire riche en fruits et légumes comportant des fibres et des vitamines. Les études épidémiologiques montrent que la forte consommation de fruits et de légumes est associée à un moindre risque de mortalité par maladie coronarienne.

5. La qualité de la nourriture au-delà de la quantité

 

Les français mangent beaucoup moins d’aliments transformés que les américains. Peut-être que les français sont plus pointilleux que les américains au sujet de leur nourriture. De nombreux aliments transformés sont pleins de gras, graisses saturées, de sodium, de sucre et de conservateurs tandis que les français aiment leur nourriture pour être fraiche, savoureuse et soigneusement préparée.

 

Les marchés en plein air sont très populaires en France, et il est de coutume pour les gens d’acheter leurs produits la bas. Il est commun pour le français d’acheter son fromage chez le fromager, le pain chez le boulanger, la viande chez le boucher, et les fruits et légumes du marché en plein air. Ceci est bien souvent plus cher qu’à l’épicerie, mais les produits sont plus frais et de meilleure qualité.


 

 

6. La nourriture faite maison

 

La culture alimentaire française est fondamentalement différente de celle des américains. La plupart des personnes ont 3 repas par jour, les familles mangent ensemble des qu’elles le peuvent, la nourriture est culturellement importante. Indépendamment de leur origine sociale, les français cuisinent plus que les américains. Le fait maison offre un meilleur contrôle de la nourriture, et réduit la consommation de conservateurs, transformations grasses, sucre et sel.

 

7. L’autodiscipline

 

Les français sont plus conscients de la prise de poids et ont une culture de prudence après une période d’excès. Manger davantage une journée les conduit à faire plus attention pour la prochaine. Ils préfèrent procéder par des repas un peu plus léger que de faire des régimes amaigrissants.

 

8. Pas de « grignotage »

 

Les Français ont tendance à grignoter beaucoup moins que les Américains, à la place, ils essaient de manger plus régulièrement. S’ils font la collation, les Français choisissent souvent des fruits frais entre les repas.

 

9. Les boissons : eau/sodas

 

Les préférences pour les boissons viennent également en jeu. Les français boivent beaucoup d’eau en bouteille au lieu de boissons gazeuses. De plus en plus de types différents d’eaux sont lancés chaque année sur le marché français.

 

Selon les statistiques, les français consomment en moyenne 37.2 litres de boissons gazeuses par personne par année, comparativement à 216 litres par personne aux Etats-Unis. D’autre part, la consommation d’eau en bouteille est très élevée en France (146.6 litres par personne) et faible aux Etats-Unis (46.8 litres par personne).

 

10. Marcher, une vie "naturellement active"

 

Les français ne sont pas enclins à se précipiter à la salle de gym, cependant ils sont plus actifs physiquement simplement en marchant beaucoup. La marche quotidienne fait partie du mode de vie des français. Leurs rues sont agréables et sont remplies de piétons, la plupart des gens utilisent les voitures que pour les longs voyages. Conduire pour se rendre à un magasin d’alimentation à proximité serait considéré comme ridicule. Les gens, surtout dans les villes, marchent ou utilisent les transports public parce qu’en voiture on risquerait de se retrouver coincé dans le trafic. Ils ont à gravir les longs escaliers de métro.

 

Donc, le paradoxe français est plus que le caractère protecteur du vin rouge et de la consommation faible de calories. C’est une culture d’être physiquement actif, en savourant raisonnablement des portions d’aliments sains en addition d’une faible consommation d’aliments riches en matières grasses afin de savourer et de garder la philosophie de l’équilibre et de la modération.

 

Comment fideliser sa clientele aux Etats-Unis

Posted by Vanina Joulin Batejat on October 12, 2015 at 2:40 PM Comments comments (0)

Des clients passagers ne vont pas alimenter la croissance continue de votre entreprise. La fidélisation des clients est essentielle à votre succès à long terme. Selon Gartner Group, une augmentation de 5% de la fidélisation de la clientèle peut augmenter les bénéfices d’une entreprise de 25% à 125%.

 

Comprendre comment faire participer activement vos clients à travers des canaux sur lesquelles ils sont actifs peut aider votre entreprise à profiter d’un haut niveau de fidélisation. Chaque entreprise devrait avoir une stratégie en place de fidélisation de la clientèle car c’est un investissement rentable pour générer des revenus pour l'avenir.

 

Voici 5 grandes méthodes en la matière utilisées aux USA :

 

1. Le modèle «freemium» fonctionne vraiment.


Les entreprises qui réussissent comme Rovio (le créateur de Angry Birds), Dropbox, Buffer App, Skype et d’autres entreprises offrent chacun soit un essai gratuit ou une version de leur offre gratuite permettant aux utilisateurs de différents niveaux de tester et utiliser leurs services pour déterminer si ils sont bénéfiques. Le modèle freemium est donc un bon moyen de convertir les utilisateurs en clients payants si votre entreprise offre un essai gratuit de 30 jours permettant aux clients de tester la valeur de votre produit, ou si vous offrez une version gratuite de votre offre limitée a seulement certaines fonctions ou une récompense gratuite si l’utilisateur invite ses amis à s’inscrire par email ou réseaux sociaux.

 

2. La personnalisation peut conduire à des clients fidèles.

 

Les utilisateurs quittent souvent les pages web au bout de 10-20 secondes, mais les pages de vraies proposition de valeurs et des informations pertinentes peuvent attirer l’attention des gens beaucoup plus longtemps. La pertinence est la clé, et c’est ici que la personnalisation entre en jeu.

 

Vous pouvez commencer à personnaliser votre expérience depuis la toute première visite d’un utilisateur sur votre site basée sur la source de référence. Par exemple, modifier le prix des produits et des offres promotionnelles, les images d’accueil et les pages de produits, ou la quantité de texte sur une page pour rendre une expérience d’utilisateur la plus pertinente possible. L’ajout de pertinence peut intriguer le visiteur à rester plus longtemps sur votre site, mais l’engagement le plus important est de modifier vos offres en se basant sur chaque comportement des utilisateurs de votre site. Les tests A/B, permettant de vérifier ce qui est efficace pour chaque segment de votre public, aideront votre entreprise à personnaliser l’expérience de votre site pour attirer et fidéliser les clients concernés.

 

 

3. Les enquêtes intelligentes contribuent à la fidélisation dans le cycle de vie du client.


 

Une enquête est une tactique pour un suivi marketing efficace après une vente faite pour recueillir des informations précises sur l’expérience des clients. Selon les recherches du service de medias-sociaux Hootsuite, le suivi marketing est souvent traduit par le cycle de vie des clients dans le top de l’entonnoir des ventes.

 

Les enquêtes donnent aux clients la satisfaction que votre entreprise communique activement avec eux. La prise de suggestions raisonnables aidera à rendre le client heureux et augmentera le taux de fidélisation. Soyez conscient que les enquêtes ne suffisent pas à peindre le tableau complet. Les commentaires des enquêtes agissent comme des données directionnelles pour être jumelés avec des métriques de revenus à partir de votre base de clients existants.

 

4. Aligner les appels d'action avec vos mots clés entrants peuvent augmenter la conversion.

 

Les appels d’action à travers votre site internet ajoutent de la valeur à n’importe quelle page ou fonction. Regardez votre rapport de Google Analytics Search Overview (Vue d’ensemble de recherche analytique de Google) pour déterminer quels mots clés conduisent le trafic et de quelles sources spécifiques. Comme mentionné ci-dessus, la personnalisation fonctionne, en particulier lorsqu’elle est associée à une donnée exploitable. Personnalisez quelques appels d’action à travers votre site internet avec ces mots clés pour satisfaire vos différents publics.

 

Par exemple, si votre analyse indique qu’une partie du trafic de votre site provient d’un mot clé de recherche « eBooks » alors il sera prudent de créer une page d’accueil offrant eBooks avec de forts appels d’actions utilisant les variations de ces mots clés. L’expérimentation pour voir ce qui fonctionne est la meilleure approche pour gagner du trafic pertinent sur votre site internet.

 

Ne comptez pas uniquement sur ces mots clés, mais assurez-vous de tester en permanence leur efficacité car ils contribuent à un taux positif de la conversion.

 

5. le recours a la « gamification »


 

GrubHub, HSN et Coca Cola offrent tous des jeux comme une incitation à interagir avec leur entreprise.

 

Par exemple, le succès de Nike+ a été alimenté par une application mobile et Facebook qui permet aux utilisateurs de se fixer des objectifs de courses, de gagner des récompenses en franchissant des étapes importantes et d’obtenir des messages de félicitations d’athlètes de renommée mondiale.

L’adhésion de Nike+ a augmenté de 40% en 2011 et a contribué à stimuler les revenus de 30% dans cette catégorie de produit.

 

Pensez à l'extérieur du contenu par des actions diverses à travers votre site Web pour améliorer l'expérience globale de l’utilisateur, cela a un impact sur votre taux de fidélisation.

 

 

FAQ sur les visas investisseurs

Posted by Vanina Joulin Batejat on October 10, 2015 at 7:10 PM Comments comments (0)

Voici un petit résumé des questions les plus fréquemment posées concernant le visa investisseur


 

- Est-ce que mon conjoint et mes enfants sont couverts par ma demande de Visa E2 ?

- Mon conjoint peut-il travailler aux Etats-Unis ?

- Mes enfants peuvent-ils travailler aux Etats-Unis ?

- Mes enfants peuvent-ils aller à l’école aux Etats-Unis ?

- Comment vais-je savoir quelle école choisir pour mes enfants ?

- Mes enfants seront-ils forcés de quitter les Etats-Unis lorsqu’ils auront 21ans ?

- Ai-je besoin d’être aux Etats-Unis pour démarrer le processus ?

- Ai-je besoin de voyager aux Etats-Unis avant que ma demande E2 ne soit soumise ?

- Qu’est-ce qu’il se passe après que ma demande E2 soit soumise à l’ambassade ?

- A quoi ressemblera l’entretien et qu’est-ce que je devrai dire ?

- Que se passe-t-il après que ma demande soit approuvée ?

- Que dois-je faire quand j’arrive aux Etats-Unis après que mon visa ait été approuvé ?

- J’ai seulement la permission de rester aux Etats-Unis pour 2ans, est-ce normal ?

- Comment puis-je renouveler mon visa ?


 

 

 

- Est-ce que mon conjoint et mes enfants sont couverts par ma demande de Visa E2 ?

Oui. Votre conjoint et vos enfants qui ont moins de seront couverts par votre visa E2 en qualité de dépendants.

 

- Mon conjoint peut-il travailler aux Etats-Unis ?

Oui. Une fois que le Visa E2 est approuvé et que vous êtes arrivé aux Etats-Unis, votre conjoint peut demander une autorisation de travail. Nous vous assisterons dans ces démarches une fois que vous serez aux Etats-Unis.

 

- Mes enfants peuvent-ils travailler aux Etats-Unis ?

Non. Vos enfants dépendants ne sont pas autorisés à travailler aux Etats-Unis.

 

- Mes enfants peuvent-ils aller à l’école aux Etats-Unis ?

Oui y compris dans les écoles publiques gratuites jusqu’en high school

 

- Comment vais-je savoir quelle école choisir pour mes enfants ?

Les recherches. Faites le plus de recherches possibles pour regarder les écoles à proximité de votre futur domicile. Contacter les écoles et demandez-leur des informations, regardez en ligne les sites internet des écoles. Regardez les options des écoles privées et public. Choisissez votre domicile dans un quartier résidentiel de haut niveau ce qui en général est une garantie de trouver de bonne écoles publiques autour.

 

- Mes enfants seront-ils forcés de quitter les Etats-Unis lorsqu’ils auront 21ans ?

Lorsque vos enfants atteignent l’âge de 21ans, ne seront plus couvertes par votre visa et donc devront soit :

  • Quitter les usa
  • Prendre un visa étudiant
  • Obtenir un visa H1B
  • Ou faire le processus du visa E2
  • Ou un visa E2 employé ou tout autre visa à discuter avec un avocat

 

- Ai-je besoin d’être aux Etats-Unis pour démarrer le processus ?

Non. Notre cabinet d’avocat d’immigration peut correspondre avec vous via Skype, email, téléphone etc. Contactez-nous pour organiser une consultation.

 

- Ai-je besoin de voyager aux Etats-Unis avant que ma demande E2 soit soumise ?

Non. Cependant, vous devriez vous demander si vous êtes à l’aise d’acheter une entreprise sans la voir ni même parler aux vendeurs ? Nous vous recommandons fortement de visiter les Etats-Unis avant de décider quelle entreprise vous allez acheter. Nous vous mettrons en relation avec des brokers sélectionnés. Par ailleurs, il est vivement conseiller de venir visiter l’Etat ou les Etats dans lequel vous souhaiter vous implanter pour valider votre choix.

Si vous souhaitez venir plus de 90 jours, il sera possible de demander un visa B1 qui vous permettra de rester plus longtemps sur place et valider vos premières impressions ou commencer les démarchés nécessaires a votre implantation. Les deux méthodes vous permettent de regarder les potentielles entreprises à acheter, de signer un contrat d’achat, cependant, ils ne permettent pas de faire fonctionner toute entreprise jusqu’à ce que votre visa E2 soit approuvé.

 

- Qu’est-ce qu’il se passe après que ma demande E2 a été soumise à l’ambassade ?

Une fois que votre pack de demande est complété et déposé, vous serez alors appelé pour assister à un entretien à l’ambassade. Cela prend actuellement environ 6 à 10 semaines depuis la date de la réception de votre demande pour que l’entretien ait lieu. L’ambassade et notre cabinet d’avocat d’immigration peut vous contacter et vous demander que des preuves supplémentaires soient fournies avant l’entretien. Parfois, l’ambassade demande d’autres preuves à présenter immédiatement ou parfois ils demandent d’apporter ces informations pour l’entretien.

 

- A quoi ressemblera l’entretien et qu’est-ce que je devrai dire ?

L’entretien devra aller droit vers le but. L’agent de l’ambassade peut vous poser des questions sur vos raisons de vouloir un visa E2, ils peuvent vous demander d’expliquer les plans d’évolution de votre entreprise qui sont détaillés dans votre business plan, et ils peuvent poser d’autres questions à propos de votre vie personnelle et vos intentions personnelles.

Qu’est-ce que vous devriez dire ? La vérité!


 

Vous, votre conjoint et vos enfants âgés de plus de 14ans sont tenus d’assister à l’entretien. Vous pouvez venir avec vos enfants moins âgés si vous le souhaitez.

Pensez à prendre vos passeports avec vous pour l’entretien! C’est ici que votre visa sera imprimé si votre demande est approuvée ce jour-là.

 

- Qu’est-ce qu’il se passe après que ma demande a ete approuvée ?

Une fois que votre demande de visa a été pprouvée, l’ambassade vous enverra votre passeport par courrier à votre domicile. Vous devrez le recevoir dans les 3 a 5 jours après votre entretien. Vous êtes alors libre de voyager aux Etats-Unis.

 

- Qu’est-ce que je dois faire quand j’arrive aux Etats-Unis avec mon visa en poche ?

Lorsque vous arrivez à l’aéroport des Etats-Unis, l’agent d’immigration examinera votre passeport et il ou elle peut vous poser des questions concernant votre entreprise E2. L’agent d’immigration tamponnera ensuite votre carte I-94 la période maximale pendant laquelle vous pouvez rester aux USA sans sortir du territoire. La carte I-94 sera sur dans votre passeport.

 

Ensuite, restera a finaliser les formalités de mise en place de votre entreprise ou de l’achat de votre fonds de commerce. L’important est de démarrer les opérations le plus rapidement possible.

Vous devez ensuite demander un Numéro de Sécurité Sociale des Etats-Unis (Social Security Number), en tant que principal investisseur E2, ce n’est pas nécessaire d’avoir un numéro de sécurité sociale pour demarrer votre entreprise tant que vous aurez un numéro d’identification fiscale valide pour votre entreprise. Cependant, il est souhaitable d’obtenir un numéro de sécurité sociale personnel. Apres que votre conjoint ait obtenu son autorisation de travail, il/elle devrait également faire une demande de numéro de sécurité sociale.

 

Vos enfants ne sont pas admissibles à un numéro de sécurité sociale, mais ils peuvent demander un Numéro d’Identification Fiscal Individuel (individual tax identification number) et ceci sera nécessaire pour ouvrir un compte bancaire avec quelques banques des Etats-Unis. Il peut aussi être nécessaire pour vous de demander des allocations pour vos enfants de vos revenus annuels au Service Interne des Revenus des Etats-Unis (Internal Revenue Service).

 

Enfin, vous devrez également vous organiser pour passer un test de conduite afin d’avoir un permis de conduire valide : chaque Etat a une règlementation différente en la matière.

 

- J’ai seulement la permission de rester aux Etats-Unis pour 2ans, est-ce normal ?

Votre durée de séjour mentionnée sur votre passeport ne doit pas dépasser 2 ans. Il n’en demeure pas moins que votre visa peut être donne pour 5 ans. Pour renouveler cette autorisation de séjour, il suffit de sortir du territoire et d’aller dans un territoire NON limitrophe (Europe, Asie…). Les iles adjacentes comme Saint Martin ou la Martinique constituent des territoires adjacents et donc ne qualifient pas comme une sortie du territoire.

 

- Comment puis-je renouveler mon visa ?

Avec notre cabinet d’avocat, nous vous assisterons le moment venu. Si vous avez besoin d’un renouvellement, essayez de nous contacter en avance. Le processus de renouvellement n’est pas immédiat et un détenteur de visa ne voudra jamais être sans son statut d’immigration lorsqu’il vit aux Etats-Unis.

info@reussirusa.com 

 

S inspirer des plus grands mentors Américains et ventures capitalistes pour réussir.

Posted by Vanina Joulin Batejat on October 10, 2015 at 12:30 PM Comments comments (0)

J’ai découvert les Ted Talks lorsque je me trouvais à San Francisco et me suis aperçues que c’est une belle source d’information très instructive outre qu’ils constituent une source d’inspiration pour les entrepreneurs aux USA. Ils sont remplis d’idées sur tout, de la nature humaine aux percées scientifiques en passant par les tendances en matière de conception, créativité.

 

Ce sont des petits discours par des entrepreneurs chevronnes, des ventures capitalistes plein d’idées et d’enthousiasme. Ils vous donnent des exemples concrets sur des nouveautés scientifiques, les nouvelles tendances, comment être un bon leader aux USA, …

Voici quelques exemples de Ted Talks qui nous ont interpellés mais n’hésitez pas a aller sur leur site. Pratiquement toutes les vidéos peuvent être sous-titrées en Français pour une meilleure compréhension.

 

1. Quand le peu de ressources à votre disposition vous pousse à être plus créatif pour répondre à vos besoins primaires de manière totalement innovante


http://video-subtitle.tedcdn.com/talk/podcast/2014G/None/NaviRadjou_2014G-480p-fr.mp4

 

 

Ce TEDTalk par Navi Radjou est tout au sujet des applications minimalistes dans le domaine de résolution de problèmes. La résolution de problèmes s’applique à tout, elle est nécessaire à l’innovation, la découverte scientifique et le management de votre équipe au quotidien. Radjou démontre que confronté a des situations extrêmes, certaines personnes développent une créativité hors du commun, out of the box.

 

Pour les entrepreneurs, cela signifie de travailler avec un capital limité, des ressources limitées et du temps limité. Les contraintes sont élevées, cela semble plus difficile, mais il conduit actuellement à un fort degré d’innovation. Cette conférence est parfaite lorsque vous vous sentez au pied du mur avec presque rien pour travailler.

 

2. Comment les grands leaders inspirent l’action


http://video-subtitle.tedcdn.com/talk/podcast/2009X/None/SimonSinek_2009X-480p-fr.mp4

 

Ce TEDTalk par Simon Sinek explore l’idée de leadership et pourquoi certaines personnes sont de meilleurs leaders, de vrais coaches qui inspirent.Sinek donne des exemples divers en passant par Martin Luther King (I have a dream) a Apple et Steve Jobs. A la lumiere de ces examples, Sinek examine certains modèles qui semblent prédire le taux de succès de différents leaders.

 

Une ligne du TEDTalk parle particulièrement beaucoup des entrepreneurs. « Les gens n’achètent pas ce que vous faites. Les gens achètent pourquoi vous le faites ». Pour les entrepreneurs qui tentent de devenir des leaders dans leur marché cible, ils comprennent fondamentalement que ce principe est une nécessité. Regardez le TEDTalk de Sinek pour une exploration plus approfondie de cette idée, avec des exemples réels.

 

3. La principale raison de la réussite d’une startup


http://video-subtitle.tedcdn.com/talk/podcast/2015U/None/BillGross_2015U-480p-fr.mp4

 

Bill Gross tente dans ce TEDTalk de quantifier toutes les raisons pour lesquelles un démarrage d’une Start Up peut être plus efficace qu’un autre. Il cite différents exemples que ce soit Youtube, Airbnb... Bill Gross est un serial entrepreneur mais aussi un véritable mentor et son expérience dans le monde des startup est reconnu. Il a vu de grandes entreprises échouer et des entreprises douteuses réussir, cette expérience l’a conduit à quantifier exactement pourquoi ces différences existent.

 

Gross mesure chaque démarrage en termes de force de l’idée, du moment de lancement de l’entreprise, de l’équipe a la tête de l’entreprise, de l’accès au capital et du marché potentiel. Un des facteurs central reste « LE BON MOMENT », le bon timing. Toute idée est valable à condition d’émerger au bon moment

 

4. Faire de votre métier votre hobby


https://youtu.be/EhqZ0RU95d4" target="_blank">https://youtu.be/EhqZ0RU95d4

 

 

Gary Vaynerchuk offre une idee relativement simple ne serait-ce que dans le titre, , dans ce TEDTalk. Il n’y a pas besoin de regarder le TEDTalk complet, le titre est assez précis. Cependant, la méthode expliquée dans ce TedTalk est très inspirante

 

5. Comment gérer la créativité collective


http://video-subtitle.tedcdn.com/talk/podcast/2014X/None/LindaHill_2014X-480p-fr.mp4

 

Ce TEDTalk par Linda Hill est parfait pour les entrepreneurs qui essaient de maximiser le potentiel créatif de leurs meilleures équipes. Explorer différentes tactiques qui sont utilisées par certaines des sociétés les plus respectées et les plus créatrices dans le monde. Hill examine les causes profondes de la grandeur créative.

 

Finalement, elle arrive avec un simple ensemble d’outils et de stratégies que tout entrepreneur peut utiliser pour alimenter la créativité d’une équipe entière, nécessaire a l’entreprise pour rester leader sur son marche. Les pensées créatives et abstraites de résolutions de problèmes sont une des caractéristiques les plus importantes de toute entreprise, et Hill explique la meilleure façon de les intégrer dans votre culture.

 

Si vous n’avez pas encore vu ces TEDTalks et si vous êtes, ou sur le plan d’être, un entrepreneur, ajoutez maintenant ceci a votre liste d’attente. Il n’y a pas d’excuse pour ne pas le faire, vous pouvez même les télécharger sous forme de fichier audio que vous pouvez écouter dans votre voiture, sur le trajet du retour. Plus vous serez ouvert à de nouvelles idées et de nouvelles expériences, plus il est probable que vous réussirez dans votre aventure entrepreneuriale.

 

La carte verte, c est maintenant. Chaque année, nous vous rappelons cette opportunité.

Posted by Vanina Joulin Batejat on October 6, 2015 at 1:00 AM Comments comments (1)

La carte verte, c’est maintenant. Chaque année, nous vous rappelons cette opportunité.


Les inscriptions au programme de la loterie DV-2016 doivent être soumises en version électronique entre le 1er octobre 2015 à midi, heure de Washington (GMT-4), et le 3 novembre 2015 à midi, heure de Washington (GMT-5). Les personnes intéressées peuvent obtenir le Formulaire d’inscription E-DV à l’adresse suivante: www.dvlottery.state.gov pendant la période d’inscription. Les inscriptions sur papier ne sont pas acceptées. Il est fortement conseillé aux personnes intéressées de ne pas attendre la dernière semaine de la période d’inscription pour participer : pour plus d’information sur les conditions d’inscription

http//travel.state.gov/content/dam/visas/Diversity-Visa/DV-Instructions-Translations/DV-2016-Instructions-Translations/DV_2016_Instructions_French.pdf

Ainsi qu’une vidéo très explicite

https://www.youtube.com/watch?v=tOQlh2d2EbQ&feature=youtu.be" target="_blank">https//www.youtube.com/watch?v=tOQlh2d2EbQ&feature=youtu.be


Pour vous inscrire au programme du Visa de Diversite, vous devez fournir les informations suivantes lors du remplissage de formulaire E-DV en versión electronique.

1. Nom – les noms doivent inclurent le nom de famille, le prénom, le deuxième prénom... Inscrivez votre nom exactement en suivant l’odre dans lequel il apparait dans votre passeport.

2. Date de naissane – elle doit suivre l’odre suivant: jour, mois, année

3. Sexe – masculin ou féminin

4. Lieu de naissance

5. Pays de naissance – Le nom du pays a mentionner doit être celui qui renvoie actuellement au pays où vous êtes né.

6. Pays d’admissibilité ou auquel vous êtes rattaché pour le Programme DV – Votre pays d'admissibilité sera normalement le même que votre pays de naissance. Votre pays d'admissibilité n’est pas votre pays de résidence. Si vous êtes né dans un pays qui n’est pas admissible au programme DV, veuillez consulter La rubrique Foire Aux Questions pour voir s’il y a un autre moyen pour vous d’être éligible au programme.

7. Exigences Photographiques –Il est imperatif de joindre les photographies récentes de vous-même, de votre conjoint(e) et de tous vous enfants qui participent au jeu avec vous. Se reporter à la rubrique Soumission d’une Photographie Digitale pour des informations techniques relatives aux spécifications des photos. Vous n’avez pas besoin de joindre les photographies d’une conjointe, ou d’un enfant qui déjà citoyen américain ou Résident légal permanent. Cependant, vous ne serez pas pénalisés si vous le faites. Les photographies de groupe ne seront pas acceptées ; vous devez joindre une photo pour chaque personne. Vous verrez votre inscription rejetée ou votre visa refusé si les photographies ne sont pas récentes, ou bien si elles ont fait l’objet de quelque manipulation que ce soit, ou si elles ne répondent pas aux spécifications expliquées ci-dessous. Se reporter à la rubrique Soumission d’une Photographie Digitale pour de plus amples informations.

8. Adresse postale – Elle doit etre précédée de la mention : A l’attention de ou Sous Couvert de Puis l’adresse La ville Code Postal Pays

9. Pays actuelle de résidence

10. Numéro de téléphone (facultatif)

11. Adresse e-mail – donnez une adresse e-mail à laquelle vous avez directement accès. Toutefois, si votre demande est sélectionnée et que vous répondez au message de notification de votre sélection par le biais de la rubrique « Entrant Status Check», vous recevrez un courrier électronique de suivi du Département d’Etat, vous informant de la disponibilité des informations concernant votre entretien pour le visa immigrant. Le Département d’Etat ne vous enverra jamais un email vous informant de votre sélection. Pour de plus amples informations sur la procédure de sélection, nous vous conseillons de consulter notre rubrique Foire Aux Questions.

12. Quel est actuellement votre niveau d’études le plus élevé ? Vous devez indiquer lequel des différents niveaux suivants correspond à votre niveau d’études le plus élevé: (1) Etudes primaires seulement, (2) Etudes secondaires, sans diplôme (3) Diplôme de fin d’études secondaires, (4) Etudes professionnelles, (5) Etudes universitaires, (6) Diplôme universitaire (7) Niveau licence, (8 ) Maîtrise, (9) Etudes universitaires du troisième cycle et (10) Doctorat.

13. Situation matrimoniale actuelle: Célibataire, marié (e), divorcé (e), veuf/veuve ou légalement séparé(e). Veuillez taper et entrer le nom, la date de naissance, le sexe, le lieu de naissance, le pays de naissance de votre conjoint et apposer sa photographie répondant aux spécifications techniques de la photo. Toute omission relative a l’inscription de son conjoint éligible invaliderait l’inscription du demandeur principal et tous les visas seront refusés au moment de l’entrevue pour le visa. Il vous faudra lister votre conjoint(e) même si vous envisagez de divorcer avant votre demande de visa. Le Visa de Diversité ne será pas requis pour le/la conjoint(e) qui est citoyen américain ou Résident Légal Permanent. Cependant, vous ne seres pas pénalisé si vous les avez mentionné sur votre formulaire d’inscription. Voir la rubrique Foire Aux Questions pour de plus amples informations au sujet de l’inscription des membres de sa famille.

14. Nombre d’enfants – Vous devez mentionner le nom, la date et le lieu de naissance, le sexe et le pays de naissance de tous vos enfants célibataires de moins de 21 ans, même s’ils ne résident pas a avec vous et n’immigreront pas avec vous au moment ou vous obtiendrez le visa. Il faudra soumettre pour chacun des enfants une photographie individuelle aux normes telles que décrites dans les spécifications techniques de la photo. Assurez-vous de mentionner :

 

  • tous vos enfants naturels qui sont en vie
  • tous les enfants que vous avez légalement adoptés; et
  • tous les enfants de votre conjoint(e) celibataires et qui ont moins de 21 an à la date de votre inscription même si vous n’êtes plus légalement marié à leur parent et même si l’enfant ne reside pas actuellement chez vous et/ou n’a pas l’intention d’immigrer avec vous.

 

Les enfants mariés et les enfants âgés de plus de 21 ans ne sont pas éligibles pour participer au programme du Visa de Diversite. Toutefois, la loi américaine protège les enfants ayant dépassé la limite d’âge dans certains cas. Si votre inscription électronique au programme du Visa de Diversite a été soumise avant que votre enfant non marié n’ait l’âge de 21 ans et que l’enfant atteigne l'âge de 21 ans avant la délivrance du visa, il/elle peut bénéficier des prerogatives de la loi relative a la protection des droits et libertés de l’enfant (Child Status Protection Act) comme un enfant âgé de moins de 21 ans pour les besoins du traitement de sa demande de visa. Vous n’êtes pas tenu de mentionner l’enfant qui est déjà citoyen américain ou qui est un résident permanent légal des Etats Unis puisqu’ils ne sont pas éligibles pour obtenir un Visa de Diversité. De plus, vous ne seres pas pénalisé si vous mentionnez ou omettez de mentionner de tels membres de famille lors de votre inscription. Le fait de ne pas mentionner tous les enfants éligibles entraînera la disqualification du candidat principal et le refus de tous les visas au moment de l’entretien

A partir du mois de mai 2016, vous pourrez vérifier l’état de votre demande d’inscription au programme DV-2017 en visitant l’adresse internet www.dvlottery.state.gov Une fois sur ce site vous allez à la rubrique Entrant Status Check, en tapant votre numéro de confirmation unique et vos informations personnelles.

Plus d’information ou une fois votre carte verte obtenue, n’hésitez pas a nous contacter : info@reussirusa.com

 

 

Comprendre et embrasser les differences culturelles pour mieux s'integrer et mieux vendre

Posted by Vanina Joulin Batejat on October 5, 2015 at 2:00 PM Comments comments (0)

Après avoir reçu un avis de performance positif, Sabine, une femme française en affectation pendant deux ans à Chicago, a trouvé son travail si bien qu'elle souhaitait prolonger son séjour dans l’entreprise.


 

Pendant ce temps, son patron John avait une impression très différente. Il pensait que Sabine ne travaillait pas du tout. Même si elle avait une énergie débordante et de l'enthousiasme, son travail était souvent bâclé a ses yeux. Il lui en avait parlé, mais elle semblait inconsciente. Même si sa performance a évolué, il voulait la laisser partir. (ne pas renouveler son contrat)

 

Comment deux personnes peuvent avoir de telles perspectives largement divergentes sur la même situation? Dans ce cas, il s’agit d’une mauvaise communication interculturelle, selon Erin Meyer, professeur à l'école de commerce française INSEAD et auteur de The Culture Map (PublicAffairs, 2014), un livre sur l’efficacité de la communication en entreprise dans un monde multiculturel.

 

L'anecdote, tirée du livre de Erin Meyer, montre comment les différences culturelles empêchent des communications efficaces dans le milieu du travail. Ces méprises peuvent nuire aux relations entre les entreprises et les clients répartis dans le monde entier.

 

Sabine et son manager aurait pu se comprendre s’ils en savaient plus sur les questions culturelles en jeu. Les gestionnaires américains accentuent souvent les points positifs et minimisent les aspects négatifs, formulant leur critique dans un langage encourageant pour amortir le choc. En revanche, les managers français ont tendance à passer sous silence les points positifs et fournissent des rétroactions directes.

 

La demande pour les programmes de formation dans les communications interculturelles a explosé au cours des dernières années, entraîné par le désir d'éviter de tels malentendus et de renforcer la compétitivité des entreprises sur le marché mondial. Malheureusement, il n'y a pas de consensus sur ce qui rend une telle formation efficace, bien que les experts soient d'accord sur deux points généraux:

 

• L'engagement à améliorer les communications interculturelles internes et externes doit faire partie de la culture de l'entreprise et doit s’appliquer à tous, et a tous les départements, que l’on soit dans un département scientifique ou marketing

 

• Beaucoup de programmes existants offrent un peu plus qu’une simple formation, savoir si vous devez vous incliner ou si vous devez serrer la main, tout en omettant d'aborder des questions plus profondes que l'impact de la communication.

 

Boeing: une approche mixte

 

Chez Boeing, présente dans plus de 28 pays dans le monde, les dirigeants utilisent des formateurs internes et externes, et un mélange d’approches et d’outils, cela, grâce a des modules en ligne à des après-midis séminaires pour former un-à-un les salariés, afin d’aider le personnel a devenir plus conscient culturellement.

 

Les travailleurs et leurs familles qui se lancent dans des affectations à l'étranger reçoivent une formation personnalisée, sensibilisée et des sessions d'orientation culturelle en ligne et avec un coach.

 

L'objectif est d'assurer que les employés "n’atterrissent pas juste dans un pays dont ils se présentent pour la première fois», explique Lisa-Marie Gustafson, SPHR, un gestionnaire de talent pour le groupe de gestion des fournisseurs de Boeing.

 

La société organise également des «lunch and learn » constitués d’entretiens culturels, de programmes de rotation des employés pour permettre au personnel étranger de travailler pendant neuf à 18 mois aux États-Unis. Les dirigeants de Boeing peuvent également prendre la "série de passeport" de sessions de formation, qui sont structurées et en salle de classe.

 

"La grande majorité de la formation dans les entreprises à travers le monde est sur les différences culturelles. Si les entreprises ne font rien, ils sensibilisent les gens de façon rapide et mal: Les Indiens font X; les Américains Y ", dit Andrew Molinsky, professeur agrégé à l'école de commerce international de l'Université de Brandeis.

 

Mais cela ne permet pas de remédier aux problèmes qui découlent des conflits culturels. "Le principal défi est de savoir comment adapter et ajuster leur comportement à la lumière de leurs différences et ce qui implique d'apprendre à agir en dehors de votre zone de confort culturel», dit Molinsky. "Je ne néglige pas le travail qui doit être fait. Mais c’est seulement un point de départ. "

 

Qu’est-ce qui est efficace?


 

Un bon programme de formation aborde les différences invisibles et subtiles entre des gens de différentes cultures. "Comment la confiance est différemment construite dans cette culture? Quelle est la manière la plus constructive de faire des critiques? Ces choses varient considérablement d'un pays à l'autre », dit Meyer. "Ce sont les différences qui influent le plus sur un lieu de travail, parce que même les employés qui travaillent souvent avec des collègues internationaux peuvent être totalement ignorant entre eux."

 

Lisa-Marie Gustafson, indique qu’il n’y a même pas environ 10 ans que de nombreuses entreprises américaines ont commencé à offrir des programmes visant à améliorer la communication en milieu de travail entre les différents groupes culturels.

 

Smruti Patel, un coach en leadership indique : "Le danger ... sont les employés qui ferment leurs yeux et la pensée, 'Oh mon Dieu, pas un autre programme de formation.» Voilà pourquoi la formation doit être plus stratégique », dit-elle.

 

Selon Patel, les entreprises feraient mieux de fournir un apprentissage intensif, un coaching personnel pour les gestionnaires qui sont conviés à des affectations à l'étranger au sein des équipes multinationales.

 

 

 

SAP est un géant de logiciel basé à Walldorf, en Allemagne, avec des implantations dans 130 pays. Il dispose d'un programme de diversité élaboré, qui comprend des formations cross culturelles.

 

Les employés qui entreprennent des voyages d'affaires à l'étranger peuvent accéder à des séances d'information culturelle en ligne. Tous les employés de SAP peuvent suivre une formation en salle de classe et recevoir un enseignement interactif. La société utilise un mélange de formateurs internes et externes et personnalise sa formation en fonction de la destination de l'emplacement et les besoins des employés.

 

Les employés dûment formés sauront:

 

• Quand adopter une approche «transactionnelle» ou pragmatique, et quand cultiver des relations avec des clients étrangers.

• Comment comprendre les humeurs.

• Comment sont représentés les membres du personnel étranger en dépit de ce qu'ils expriment publiquement.

• Comment interpréter correctement le langage du corps et d'autres indices non verbaux lorsqu'ils traitent avec des clients de différentes nationalités.

 

Travailler inconfortablement

 

Molinsky dit que la sensibilisation culturelle est seulement la moitié de la bataille.

 

Les meilleurs programmes de formation doivent également enseigner aux employés comment agir dans des situations culturelles qui les rendent mal à l'aise. La formation enseignerait idéalement des salariés de "la dextérité mondiale" - qui est aussi le titre du livre récent de Molinsky.

 

Iberdrola USA: A Work in Progress

 

A Iberdrola USA, les efforts de formation sont axés principalement sur l'harmonie interne au sein de la main-d'œuvre internationale et l’entreprise détient des contrats avec des formateurs externes qui enseignent aux employés les bases de différences linguistiques et les préférences pour l'espace personnel.

 

Les experts disent que la mondialisation a considérablement réduit l'écart commercial entre les nations, mais il n'a pas pour autant diminué le fossé culturel. Par conséquent, accorder une attention aux nuances de comportement n’est pas seulement une question de finesse culturelle; il est une nécessité pour les entreprises.

 

La demande des entreprises pour la formation de la sensibilité culturelle est en augmentation parce que la mondialisation a créé de nouveaux marchés étrangers, dit Neal Goodman.

"Nous jugeons les autres en fonctionde notre propre perspective culturelle. Nous avons rien d'autre que notre propre optique culturelle ", dit-il. "Sans une formation culturelle adéquate, nous ne pouvons pas voir la même situation sous plusieurs angles simultanément."

 

 

Avant de choisir ou de concevoir un programme de formation interculturelle, les directeurs des ressources humaines doivent évaluer de manière approfondie la main-d'œuvre et ses besoins.

La meilleure approche?


La plupart des programmes offerts aujourd'hui se concentrent sur la "congruence culturelle», ou l'assimilation des travailleurs d'une variété de cultures dans une culture d'entreprise commune. Mais pour être vraiment efficace, affirme Kolditz, les programmes doivent aussi enseigner la "différenciation culturelle», ou comment maintenir sa propre culture tout en reconnaissant la valeur que les autres cultures apportent à l'entreprise.

 

Combiner ces deux types de formation peut être le meilleur moyen de produire une main-d'œuvre qui réussira partout dans le monde.

 

 

Les USA, continuent d etre un aimant pour les entrepreneurs et les innovateurs

Posted by Vanina Joulin Batejat on October 5, 2015 at 12:40 PM Comments comments (0)

Selon un article de la Maison Blanche datant de Juillet 2015 "La modernisation du système d’immigration et des visas doit évoluer pour répondre aux besoins du 21e siècle pour assurer que les Etats-Unis continuent à récolter les avantages culturels et économiques d'un système d'immigration qui encourage les innovateurs et les entrepreneurs à construire une vie aux États-Unis et de contribuer de leur vitalité et de leur créativité pour l’économie Américaine ".


 

Ceci est un rapport spécial qui examine un certain nombre d'initiatives qui sont en cours ou seront en cours pour réviser le système de l'immigration légale aux États-Unis et le rendre plus efficient et efficace.

Le rapport a mis en évidence un certain nombre de conclusions dans une étude de 2010 par Jennifer Hunt et Marjolaine Gauthier-Loiselle. Leur étude confirme que les immigrants sont des travailleurs et innovateurs exceptionnels, et souvent très entrepreneurs.

 

Leur esprit d'entrepreneur les aide à créer des entreprises qui produisent des possibilités d'emplois pour des millions d'Américains.

 

Certaines conclusions de l'étude incluent que:

• 25% des entreprises soutenues par le capital-risque entre 1991 et 2006 ont été lancées par des immigrants.

• Les immigrants ont lancé un quart des entreprises d'ingénierie et de technologie créées entre 1995 et 2005.

• En mai 2012, le Bureau de la Small Business Administration (SBA) a constaté que les immigrants ont des taux élevés de formation, qu’ils créent des entreprises prospères qui embauchent des immigrants et des employés citoyens des États-Unis et exportent des biens et services.

• L'étude a révélé que les immigrants déposent deux fois plus de brevets que les travailleurs nés américains. Cela peut avoir une corrélation directe avec la représentation relativement lourde des immigrants dans la science, l'ingénierie et autres professions techniques. Cependant, l'analyse a révélé que les immigrants dans ces domaines déposent des brevets à un taux supérieur à la moyenne, même lorsqu’ils sont comparés à d'autres scientifiques et ingénieurs nés américains.

• Hunt et Gauthier-Loiselle ont constaté que la haute qualification de l'immigration a des effets d’entrainement importants.

• Encourager une haute qualification de l'immigration peut augmenter le taux de l'innovation technologique aux États-Unis, l'augmentation de la productivité des travailleurs américains et la croissance de l'économie.

• Même en dehors du secteur de la haute technologie, les immigrants sont deux fois plus susceptibles de former de nouvelles entreprises dans un mois donné par rapport à des personnes nées aux États-Unis, selon le rapport SBA 2012, et les immigrants sont beaucoup plus susceptibles de diriger une entreprise avec plus de de 10 travailleurs.

• Une étude menée par le Partenariat pour une Nouvelle Economie Américaine a rapporté que plus de 40% des 500 sociétés de fortune ont été fondées par des immigrants ou leurs enfants. L'étude a également noté que ces entreprises sont responsables de nombreux emplois ici et à l'étranger-qui emploient plus de 10 millions de personnes dans le monde et qu'ils génèrent des revenus annuels de $ 4,2 trillions.

 

La décision d'immigrer est une question complexe. Les États-Unis sont un aimant pour les immigrants qualifiés qui apportent leur innovation et l'entrepreneuriat pour faire croître l’économie Américaine et créer des emplois pour tous les Américains. Les États-Unis ont un marché du travail flexible qui est en mesure d'intégrer les immigrants relativement rapidement. Le pays reconnaît également la prime de qualification où la capacité et la volonté exceptionnelle de travailler dur sont rémunérées sous la forme de revenus, d'éducation et de formation professionnelle plus élevés.

La reforme du visa E2 pour donner la possibilite aux detenrus de visas E2 de demander la carte verte est toujours en cours. Plus d'information: info@reussirusa.com

 

Quel type d entreprise acheter pour valider son visa investisseur

Posted by Vanina Joulin Batejat on October 5, 2015 at 11:55 AM Comments comments (0)

Quel type d’entreprise acheter pour valider son visa investisseur

 

 Vous avez décidé d’investir dans une entreprise située aux États-Unis et de poursuivre la quête d’un visa E-2 ?


Si oui, il y a quelques directives importantes pour vous aider à faire un choix approprié.

Bien sûr, ce doit être une entreprise que vous, en tant qu'investisseur étranger, pouvez envisager d'exploiter avec succès. Si l'entreprise peut bénéficier de votre expérience et que vous avez déjà managé une entreprise similaire en France, c’est encore mieux. Développer son entreprise avec succès aux USA nécessite de bien comprendre le marché et développer également les outils marketing adéquates en plus d’avoir le savoir-faire initial pour manager l’entreprise.

Au moment de faire son choix sur une entreprise qui va fonctionner, il est important de garder les lignes directrices suivantes à l'esprit. L’entreprise doit pouvoir vous fournir les 3 derniers bilans. Il faut générer un minimum de 100 000 $ en revenus bruts. Idéalement, l’entreprise doit générer un bénéfice. En l’absence de bénéfice, la perte devrait être explicable et il vous faudra montrer comment vous souhaitez redynamiser le business.

Il y a d'autres critères importants qui aideront l'ambassade des États-Unis d'examiner favorablement votre demande de visa. Cherchez une entreprise qui est un peu unique en ce qu'elle offre. Les Ambassades voient des entreprises de piscine ou de jardinage régulièrement.

L'entreprise doit avoir des employés ou des sous-traitants et certainement le potentiel d'embaucher davantage d'employés. Un bail signé pour les locaux commerciaux est important, aussi, car il fournit une zone ciblée pour offrir vos produits et services et permet d’être plus spécifique pour les détails de marketing. Il est important que l'entreprise ait la preuve de clients ou de contrats existants pour montrer sa viabilité et des matériaux de marketing professionnel pour montrer sa capacité à acquérir de nouveaux clients.


Les entreprises qui aident à bâtir l'économie américaine par les emplois et les possibilités de marchés dans une région et ceux qui peuvent projeter de façon réaliste des bénéfices croissants sont vues plus favorablement par les Ambassades et ont plus de chance de recevoir une prolongation de visa à l'avenir. Ce sont les lignes directrices que tout investisseur étranger doit utiliser pour prendre une décision sur l'activité exacte sur laquelle il va travailler.

 


 

Food Tech nouvelle tendance USA

Posted by Vanina Joulin Batejat on October 5, 2015 at 11:45 AM Comments comments (0)

Out of the box / Hors de la boite : un marché qui se développe dans le domaine de l’alimentaire

 

Les investisseurs placent de gros paris sur les services de kit-repas. Les dîners prêt-à-cuisiner changeront ils la façon dont nous mangeons?

 

« Ma relation avec ma cuisine est, très, compliquée. Je suis venu de l'âge de l'ère du marché des agriculteurs, je une vraie partisane des produits locaux. Mais l’amour des bons aliments ne se traduit pas par l’amour de cuisiner, ou une compétence pour cuisiner. Je suis juste trop occupée et il y a tant d’options faciles pour manger dehors et prendre de la nourriture à emporter. Je ne suis pas la seule : selon une étude de 2015 par the Food Institue, la population passe plus de temps à manger dehors qu’à la maison comparé à toute autre génération, dépensant en moyenne $50.75 par semaine.

 

Ainsi des start-ups ont émergé sur le marché de la Food Tech en proposant des livraisons de kit prêts-à-cuisiner tels que Blue Apron, Hello Fresh ou Plated. Plus qu’une simple livraison, ces startups proposent d’accompagner les consommateurs avec des recettes et des produits de qualité afin de leur offrir un service clés en main.» indique Elisabeth Segran (FastCompany)

 

De plus les Américains disposent de moins de temps pour cuisiner comme pour prévoir. A l'opposé, leur intérêt pour une alimentation de qualité se révèle croissant, pour reprendre l'avis de spécialistes, tels Charles Peebler, CEO de Bozell.

 

La livraison de nourriture à domicile ne constitue pourtant rien d’innovant si l’on remonte aux livreurs de lait dans les années 1950 ou bien aux livreurs de pizzas

Néanmoins, dans les marchés plus matures d’Europe de l’Ouest ou d’Amérique du Nord, la livraison à domicile n’est pas toujours monnaie courante, même si McDonalds ou Burger King testent actuellement des phases pilotes de livraison dans certaines villes des Etats-Unis.

Ce n’est donc pas étonnant de voir fleurir de nombreuses start-ups dans le domaine de la "Food Tech" essayant à leur tour d’apporter une solution nouvelle à la livraison à domicile traditionnelle. Leur credo : qualité et rapidité. Et pour attester de leur potentiel de développement, des grands noms du capital-risque (Greylock Ventures, Accel Partners…) s’intéressent de près à ces nouveaux arrivants qui ont reçu environ 520 millions de dollars d’investissements aux Etats-Unis entre juin 2013 et novembre 2014, d’après Rosenheim Advisors, société de conseil stratégique spécialisée dans les technologies liées au secteur alimentaire.

 

Ces startups misent sur leur capacité d’innovation et d’intégration technologiques pour optimiser les services de livraison et opérer des économies d’échelle.

 

Pour les phobiques de la cuisine, c’est la passerelle pour la préparation d’un diner convoité.


Les pionniers sont Blue Apron et Plated, qui ont été lancées tous les deux en 2012.

Blue Apron délivrent maintenant près de 3millions de repas chaque mois, pendant que Plated approche les 2millions mensuels. Ils offrent differents services, chacun avec un aspect différent. Din coupe pour vous les ingrédients. Peach Dish vous apporte l’inspiration de la cuisine du Sud. Et les plus petites entreprises régionales surgissent comme des champignons tout autour du pays.

 

Technomic, la référence quand il s’agit d’obtenir des données fiables dans le domaine de de la restauration et l’alimentaire, prédit que le marché du segment du service kit-repas évoluera entre $3 milliards et $5 milliards sur les 10 prochaines années.

Blue Apron a levé $193 millions auprès des investisseurs. Plated a décroché plus de $50 millions.

 

Aux Etats-Unis, les services de kit-repas sont principalement destinés aux urbains.

 

Nick Taranto, le directeur général et le cofondateur de Plated, décrit sa cible démographique comme le « l’urbain développé a la recherche d’une alimentation plus équilibrée » , une cible de plus 31 millions personnes, une forte partie de la population américaine se souciant désormais profondément de la qualité de leur nourriture outre que cette partie de population a revenu disponible suffisant pour investir dans de la bonne nourriture.

Afin de viser aussi les familles Blue Apron a lancé les plats kid-friendly conçus pour servir quatre personnes pour un coût de $ 8,74 par personne, ou $34,96 par repas. Etant donné que la famille américaine dépense en moyenne $151 à l'épicerie pour toute la semaine, ou $21 pour une journée entière, le programme de Blue Apron a un prix cible bien percu. Matt Salzberg, fondateur et PDG de Blue Apron, indique que le plan de famille est rapidement devenu une partie importante de l'activité globale de l'entrepris. Just Add Cooking a réussi à faire encore baisser le prix à 6,95 $ par portion pour un repas de quatre personnes. Jan Leife, co-fondateur et partenaire manager de la société, affirme que les kit-repas familiaux représentent 60% des ventes de l'entreprise.

Taranto, pour sa part, dit que tandis que $12 par repas est une option coûteuse pour beaucoup, Plated a délibérément décidé d'aller vers le marché haut de gamme. « Comme notre réseau logistique se développe, nous serons en mesure de livre dans le futur a des prix moins couteux pour une quantité de personne plus importante », dit-il.

 

Pour aider les parents qui travaillent, ces services font face à un autre obstacle: le temps. Selon les dernières données du Bureau des statistiques du travail, les parents qui travaillent consacrent en moyenne 34 minutes chaque jour pour la préparation des repas, nettoyage inclus. Ces kit repas contribuent à réduire le temps passe dans les supermarchés, le temps de préparation étant réduit ou similaire mais avec le plaisir d’offrir un bon plat a moitie cuisiné.

 

Avec la popularité des services comme le Blue Apron, les épiceries peuvent commencer à regrouper tous les produits pour en faire un repas, de sorte que vous pouvez obtenir un paquet d'ingrédients en un moindre temps pour faire du poulet au parmesan ou ce que vous êtes d'humeur à faire. "Nous sommes juste à l'aube de cette industrie», dit Taranto de l’entreprise Plated.

 

Un créneau qui a beaucoup d’avenir si la tendance du bien manger se confirme.

 

French success stories aux USA : un de nos clients : Breizh Pan'crepes à Charleston:

Posted by Vanina Joulin Batejat on September 24, 2015 at 1:35 AM Comments comments (0)


Lors de leur première visite à Charleston, Celine et Patrice sont littéralement tombes sous le charme et on décidé de quitter leur Bretagne natale pour s’installer dans une des plus belles villes de la Caroline du Sud, lieu très connu pour son histoire lors de la guerre de sécession : une touche de douceur avec une vraie ville a l’Européenne au bord de la plage ou la mer avoisine e les 35 degrés en été.

Apres des recherches minutieuses avec notre brokers, ils ont déniché le lieu pour ouvrir leur crêperie avec an American touch : Breizh Pan 'Crepes.


 

On peut maintenant deguster de vraies omellettes a la Francaises avec des œufs frais fermiers et du lait fermier et bien sûr de vraies crêpes bretonnes. Nous y retrouvons la classique crêpe complète, la crêpe au chèvre, au saumon ou des versions plus douces pleines de caramel au beurre salé pour le dessert. Le menu complet de Breizh Pan 'Crêpes, est disponible en ligne.

http://www.breizhpancrepes.com/#!menu/ch8j ;

 

Ce samedi 19 Septembre, nous avons rendu visite à nos clients Bretons


 

Nous avons profité de notre escapade à Charleston pour leur rendre visite et savourer leurs délicieuses crêpes.

Nous sommes d’abord rentrés dans un endroit chaleureux, une boutique très bien emménagée et décorée aux couleurs de la Bretagne. Située en plein centre de Charleston.

Celine nous a préparé des crêpes toutes succulentes, tous les plats sont faits maison. Nous avons ramené du far breton qui a profité a toute la famille

 

Et nous ne sommes pas les seuls a penser que Breizh Pan’Crepes est la nouvelle destination pour bien manger a Charleston : avis aux amateurs :

http//www.tripadvisor.com/ShowUserReviews-g54171-d8117528-r309104764-Breizh_Pan_Crepes-Charleston_South_Carolina.html

 

Visité en Septembre 2015

 

 

Quelles options fiscales et juridiques aux Etats-Unis

Posted by Vanina Joulin Batejat on September 22, 2015 at 11:20 AM Comments comments (1)

Les options fiscales pour les sociétés aux USA 


Beaucoup de clients s’interrogent sur le choix du type d’entreprise et son régime fiscal lors de leur implantation aux USA. 

Les informations en dessous ne remplacent en rien l’avis qui devra être donné par un expert-comptable et nous pourrons vous mettre en relation amis ces quelques informations vous donneront les grandes lignes. 

A titre préliminaire, il convient de rappeler qu’il existe aux Etats-Unis autant de droits des sociétés que d’Etats américains, cette matière n’étant pas en effet du ressort de l’Etat fédéral.

On notera également, que la société américaine est régie, non par la loi de l’Etat dans lequel se situe son siège social mais par la loi de l’Etat dans lequel elle a été enregistrée. C’est ainsi qu’une société constituée dans un Etat et souhaitant exercer son activité dans un autre, sera considérée comme une « foreign company » et devra dès lors obtenir les autorisations nécessaires auprès des autorités compétentes.

Il en va de même au niveau de la compétence juridictionnelle : les litiges relatifs au droit des sociétés seront de la compétence des juridictions de l’Etat dans lequel la société a été constituée.

Toutefois, une étude des 50 législations américaines ne s’impose pas. Les différences qui existent entre le droit des sociétés des différents Etats sont généralement mineures, et l’on retrouve les mêmes formes de sociétés dans la quasi-totalité des Etats américains. 

Voici un petit résumé des classifications fiscales possibles pour une LLC : une LLC est une société a responsabilité limitée, sorte de SARL qui en général est transparente sur le plan fiscal ce qui veut dire que les profits seront distribués en fonction de % de parts détenu par chaque associe dans la société.

 

Voici les différentes classifications fiscales d’une LLC (société à responsabilité limitée) 

Il y a quatre principales façons pour une LLC d’être imposée aux États-Unis: 

  • Comme une entreprise individuelle
  • En tant que partenariat (partnership proche de la S.N.C Française)
  • En tant que C Corp (sur le plan juridique une a Corp est une sorte de société anonyme française. On se gardera toutefois de ce genre de comparaison dans la mesure où il existe, en effet, des différences irréductibles entre ces deux types de sociétés qui tiennent à la conception même de la société commerciale en droit français et en droit américain.
  • Comme une S Corp : option pour les détenteurs de la carte verte ou citoyen Américain 

Nous terminerons cet article par un résumé des raisons pour lesquelles on pourrait choisir une méthode d'imposition à une autre. 

LLC Imposée comme une entreprise individuelle ou une société 

Par défaut, si une LLC n’a qu’un membre (le «propriétaire», elle sera imposée comme une entreprise individuelle. De même, si elle dispose de deux membres ou plus, les associés seront imposes directement et recevront le revenu généré par la société directement dans leur revenu personnel. Les profits distribués sont ainsi ajoutes au revenu de chaque associé. Il n’y a pas de double imposition au niveau de la société puis au niveau de l’associe comme dans le cas d’une distribution de dividendes. C’est le régime qui est en général privilégié. A noter que certains Etats comme la Floride n’ont pas d’impôt sur le revenu. 

Il est important de noter que la façon dont une LLC est imposée et comment elle vous protège, sont deux éléments bien distincts. 

Une LLC imposée en transparence fiscale peut toujours offrir la protection juridique substantielle. Tandis que, les entreprises individuelles et les partenariats (entreprises qui ne sont pas des sociétés ou des sociétés à responsabilité limitée) offrent peu, le cas échéant, de protection de la responsabilité aux chefs d'entreprise. 

Voici un exemple. John est un investisseur immobilier. Il établit une LLC pour chaque propriété, ou un groupe de propriétés. Par conséquent, quand il y a un procès découlant d'une propriété, le procès n’est pas rattaché aux propriétés des autres sociétés à responsabilité limitée de John. 

John bénéficie également d'avantages fiscaux offerts par ses entités juridiques. La déduction des dépréciations immobilières sur les propriétés qui réduisent d’autant le revenu de la société, réduisant ses impôts sur le revenu personnel. John n'a pas à payer la sécurité sociale (12,4%) ou d'assurance-maladie (2,9%) sur son revenu de location, ce qui lui évite 15,3% d’impôts. 

LLC imposés comme une C Corp 

Une SARL peut être taxée comme une "C-Corp". C’est une option qui est possible a condition de remplir le formulaire adéquate. La société à responsabilité limitée sera alors imposée comme une corporation au niveau de la société puis u niveau des associes lorsqu’ils percevront des dividendes. Cela peut avoir du sens si un des associes est une société en France par exemple. Il faudra bien valider le schéma avec l’expert-comptable. Ceci est également choisi lorsqu'un client désire la protection de ses biens et de sa vie privée financière. 

Cette forme de taxation permet aussi de choisir un exercice plutôt qu'une année civile. Lorsque vous choisissez un mois sur lequel finir votre année fiscale, l'année d'imposition se terminera le dernier jour de ce mois. Par exemple, si vous choisissez le mois de Mars comme votre fin d'année fiscale, l'année d'imposition se terminera le 31 Mars de chaque année. L'avantage de choisir un exercice fiscal plutôt qu'une année civile est que cela vous permet de déplacer de l'argent d'une année fiscale à l'autre. 

LLC imposés comme une S-Corp : option réservée aux associes de LLC détenteurs de carte verte ou citoyens Américains 

Une LLC peut être imposée comme S-Corp après avoir rempli le formulaire « d’élection ».

L'élection de corporation S est considérée par beaucoup comme favorable pour les entreprises actives (par opposition aux entreprises d'investissement passif) lorsque le propriétaire veut dépenser tout ou la plupart des profits générés par l'entreprise.

En plus des profits le gérant qui démontre une activité autre que de gérance peut s’attribuer un salaire «raisonnable».


 

 

 

 

 

Processus de traitement des dossiers visas investisseurs à Paris

Posted by Vanina Joulin Batejat on September 19, 2015 at 1:45 AM Comments comments (1)

Beaucoup de nos clients sont demandeurs de ces informations. Une fois le dossier adresse à l’ambassade en collaboration avec notre avocat, voici les informations générales qui pourront être utiles a tout candidat souhaitant venir aux USA avec un visa migrant ou non imigrant. 

Le rendez-vous aura lieu a l’ambassade qui se situe à : 

2 avenue Gabriel

75008 Paris

(Metro Concorde)


 

L’adresse postale Chronopost, FedEx, ou DHL est :

 

2 avenue Gabriel

75382 Paris Cedex 08

France

Le site internet de l’ambassade des Etats-Unis à Paris est : http//france.usembassy.gov

 

Les candidats sont priés d'arriver pas plus de 15 minutes avant l'heure de leur rendez-vous et de vérifier leur e-mail de confirmation de rendez-vous. Pour des raisons de sécurité, les bagages, équipement électronique ou photographique ne peuvent pas être admis dans l'ambassade ou dans la section consulaire. Votre demande sera réceptionnée et vous serez autorisé à entrer dans la salle d'attente pour un entretien consulaire. Vous pourrez être amené à attendre plusieurs heures avant d'être interrogé par l’officier consulaire qui évaluera votre demande et déterminera si vous vous qualifiez pour un visa. Si l’agent juge que votre demande est recevable et que les éléments fournis dans le dossier et lors de l’interview sont probants, il prendra votre passeport et votre enveloppe Chronopost. Vous recevrez alors votre visa tamponné avec votre visa dans les 24-48 heures. Maintenant vous pouvez prendre vos billets pour les USA.


La France et le Programme d'Exemption de Visa

 

La France est sur la liste des pays dont les citoyens bénéficient du Programme d'Exemption de Visa. Vous devez vous inscrire en ligne à travers ESTA avant tout voyage sous le Visa Waiver Program. Pour plus d'informations et pour vous inscrire directement veuillez visiter la page officielle d'ESTA du gouvernement américain.

 

Informations importantes concernant le passeport d'urgence français 

À compter du 1er Juillet 2009, tous les passeports d'urgence ou temporaires présentés pour l'application aux États-Unis en vertu du Programme d'Exemption de Visa (VWP), y compris le transit à travers les États-Unis, doivent être des passeports électroniques (e-passeports, passeports biométriques)

Un e-passeport contient une puce intégrée qui stocke des données biographiques, une photo numérisée et d'autres informations sur le titulaire, et se distingue par un symbole de couleur sur la couverture du passeport.

VISAS NON-IMMIGRANTS 

PRENDRE UN RENDEZ-VOUS POUR LE VISA :

 LE TRAITEMENT DIRECT DE VISA N’EST PLUS DISPONIBLE.

 

Les visas E ont un traitement particulier : un dossier doit être adressé préalablement par l’avocat et sera suivi d’un interview avec l’appliquant. Bien note que tous les dépendants du demandeur principal doivent se présenter sauf s’ils n’ont pas atteint l’Age de 14 ans a la date de l’interview.

 

Notez que tous les visas pour la France métropolitaine sont émis à Paris. Les Visas pour la Martinique et la Guadeloupe sont émis à Bridgetown. Les Visas pour la Réunion sont délivrés à Madagascar. Les Visas pour la Guyane française sont émis à Paramaribo, au Surinam.

 

Les postes consulaires de Bordeaux, Marseille, Lyon, Nice, Rennes, Strasbourg et Toulouse ne gèrent pas les demandes de visa. En connexion avec les services aux citoyens américains de l'ambassade, ils aident les citoyens américains pour le renouvellement de passeports, des services de notaire, etc.

 Afin de mieux répondre aux besoins des demandeurs de visas non-immigrants, l'ambassade a créé un service de rendez-vous en ligne. Ce service est disponible 24 heures sur 24, sept jours sur sept; une taxe de 14,00 $ (équivalent en euros) est facturée, ce qui permet à une famille de planifier leur rendez-vous pour le visa ensemble (jusqu'à cinq membres).

Pour plus d'informations et pour commencer le processus de rendez-vous :

www.usvisa-france.com

 

Les prises de rendez-vous de visa sont faites en appelant le centre d'appels sur un premier plan, les premières informations prises ne peuvent pas être modifiées ou différées sans appeler le centre d'appels. Veuillez avoir votre passeport à portée de main lorsque vous appelez afin de donner toutes les informations sollicitées.


 

Les documents requis : 

Chaque demandeur (y compris chaque personne à charge) devra apporter à l'entretien les éléments suivants: 

· Un passeport valide 

· Des documents à l'appui de la demande détaillant l'emploi, la raison du voyage et la situation financière.

· La documentation (y compris le formulaire I-797 et une copie de demande de visa présentées à l’immigration américaine) répondant aux exigences du type de visa non-immigrants.

 

· Le formulaire DS-160 

L'ambassade américaine de Paris n’accepte plus des copies papier des formulaires de demande de visa. Toute personne qui soumet une demande de visa non-immigrant doit maintenant compléter la nouvelle demande en ligne interactive du formulaire DS-160, disponible à l'adresse:

http//ceac.state.gov/genniv/

Le formulaire complété sera transmis par voie électronique à la section consulaire de l’Ambassade américaine de Paris. Ce formulaire est valide par notre avocat avant envoi

 

Le formulaire DS-160 remplace les anciens formulaires DS-156, DS-157, DS-158 et DS-3032, sauf dans les cas suivants:

 

- Si l'application est pour un fiancé (e) visa (K1) ou pour un conjoint visa (K2) vous avez encore besoin de soumettre les formulaires DS-156 et DS-156 K.

 

- Si l'application est pour un visa traité trader ou traité investisseur (E1, E2), vous avez encore besoin de présenter le formulaire DS-156E avec le formulaire DS-160. 

· Photo: 

Le système de photo faite par sois même:

Lors de la présentation du DS-160 en ligne, vous aurez besoin de télécharger une photo. Pour les exigences spécifiques de photos, voir:

http//travel.state.gov/visa/guide/guide_3877.html 

Les candidats sont tenus de faire tous les efforts pour télécharger une photo qui répond aux exigences désignées. Toutefois, si le téléchargement de photos n’est pas désigné comme appropriée par le système DS-160, les candidats auront la possibilité de continuer sans photo.

 Que la photo soit téléchargée avec succès ou non, veuillez apporter une photo remplissant les conditions pour l'entretien.

 

· La page de confirmation de l'entretien de visa 

· Une enveloppe Chronopost prépayée avec votre adresse personnelle pour le retour de votre passeport incluant le visa, afin que vous receviez votre visa a domicile (une enveloppe Chronopost par famille).

 

· Les frais d’Application de visa (Frais du MRV) seront payes par mandat postal : compte #2006l.

Le prix à payer dépend du type de visa demandé. Les montants a ce jour, septembre 2015 sont :

120 Euros - Tarif normal MRV (visas B, C, C1 / D, D, F, I, J et M)

143 Euros - visas H, L, O, P, Q, et R

203 Euros - visas E d'investisseur et commerçant

180 Euros - visas K de fiancé (e)

 · Ces taux en euro sont les taux de change actuel euro/dollar américain qui est sujet à changement. La taxe doit être payable à l'Ambassade des États-Unis d'Amérique, compte 2006l Paris. Le reçu original, et non une photocopie, doit être soumis. Veuillez joindre à la demande de visa l’étiquette de réception «RECEPISSE A GARDER PAR L'EXPEDITEUR".

 

· Dans certains cas, vous pouvez également avoir à payer une taxe de réciprocité de visa, distincte de la taxe de demande de visa, ceci une fois que le visa ait été autorisé mais avant qu’il puisse être délivré. Les frais de réciprocité varient selon le type de visa et la nationalité du demandeur. Ceci est basé sur ce que votre gouvernement facture aux citoyens américains pour un visa équivalent. Les citoyens français ne sont pas tenus de payer une taxe de réciprocité. Les ressortissants de pays tiers peuvent payer par carte de crédit. Les ressortissants de pays tiers devront présenter une preuve crédible que leurs enfants mineurs sont sous la juridiction consulaire au moment de l'entretien. Les conjoints et les enfants de 14 ans et plus sont soumis à l'obligation d'entretien. Visitez le site Web du ministère de frais de réciprocité de l'État afin d’être certain si votre application exige une taxe de réciprocité. 

- les options de paiement pour les frais de réciprocité:

 Durant l'entretien: Si vous êtes présent au consulat, vous pouvez payer directement les frais de réciprocité à la caisse par carte de crédit (Visa, MasterCard, American Express ou Discover) ou en espèces suivant votre entretien. 

Pour le traitement direct de Visa et l’application par courrier:

 Carte de crédit

En téléchargeant le formulaire de paiement par carte de crédit sur le site Web de l'ambassade qui doit être joint à la demande. Si la demande est rejetée, aucun frais ne sera effectué sur votre carte de crédit

 

Ou

 

Mandat-Cash

Payable au bureau de poste, à l'ordre de l'ambassade des États-Unis d'Amérique. Veuillez noter que le bureau de poste perçoit une taxe de traitement pour mandat-cash.

 

NE PAS payer les frais de réciprocité pour Mandat-Compte, tout argent versé à ce compte pour les frais de réciprocité sera perdu! Seule la taxe de dépôt doit être payée par Mandat-Compte.

 

Notez que pour les personnes à charge, en plus de ce qui précède, un certificat de mariage pour les conjoints et les certificats de naissance pour chaque enfant - avec des traductions en anglais - devront être fournis.

Veuillez noter que les enfants de moins de 14 ans n’ont pas besoin d’accompagner leurs parents, cependant, chaque enfant devra fournir une documentation appropriée avec la demande du demandeur principal. 

Veuillez noter que la documentation supplémentaire peut être nécessaire selon le type de visa. 

Veuillez noter également que tous les documents étrangers doivent être traduits en anglais.

 

L’ENTRETIEN POUR LE VISA:

Votre demande sera prise et vous serez autorisé à entrer dans la salle d'attente d’entretien consulaire. Soyez prêt à attendre jusqu'à deux heures à partir du moment où vous arrivez à être interviewé par le fonctionnaire consulaire qui évaluera votre demande et déterminera si vous vous qualifiez pour un visa. Si vous vous qualifiez pour un visa, l'agent prendra votre passeport et votre enveloppe Chronopost prépayée. Votre passeport avec visa délivré vous sera envoyé de nouveau dans environ deux à quatre jours ouvrables après l'entretien de visa. Cependant, certains visas peuvent exiger le traitement administratif supplémentaire.

 LES EMPREINTES:

Tous les demandeurs de visa sont soumis à un test d’empreinte au moment de l'entretien.

 

TYPES DE VISAS NON-IMMIGRANT DELIVRES :

Athlètes et artistes

Au pair

Entreprises

Diplomates et fonctionnaires

Les employés domestiques

Stages / Formation

Journalistes / médias

Equipage de l’air et de mer

Élèves

Touristes

Les visas de transit

Traité trader / Investisseurs

Travail

 Referez-vous à cette page du site Web de l'ambassade pour de plus amples informations concernant chaque type de visa :

http//france.usembassy.gov/niv_types.html  

VISAS E (Visas E-1 traité trader et E-2 traité Investisseur): 

Le processus de demande pour les Visas E-1 et E-2 est très spécifique. Les candidats sont priés d'examiner les instructions détaillées sur le site Web des services consulaires pour s’assurer que leur application est conforme aux exigences du visa E. 

Les visas sont ventilés comme suit:

· E-1 (visas Traité Trader);

· E-2 (visas Traité investisseurs);

· E-1 ou E-2 Demande pour grandes sociétés multinationales;

· Visa E Renouvellements; et

· Visa E pour les membres de la famille 

Lignes directrices générales pour un Visa E 

· Les demandeurs de visa E doivent soumettre TOUTES les demandes de visa E par courrier, et ne doivent PAS utiliser le centre d’appels pour planifier un entretien (NOTE: Tous les candidats Visa-E âgés entre 14 et 79ans sont tenus d'assister à un entretien).

 

Pour plus d’information : info@reussirusa.com

 

ReussirUSA presente le life style Francais a New York

Posted by Vanina Joulin Batejat on September 15, 2015 at 11:35 AM Comments comments (0)


September 26th and 27th


COME AND JOIN US


Organized by the French Community in partnership with many prominent organizations including USAFRANCE, LLC, this is the third edition of BEST OF FRANCE (http /www.bestoffrance.org/), formerly known as Taste of France. The celebration is expected to have thousands of visitors over the course of the weekend, and attendees will enjoy free entrance to walk the festival grounds and see abridged Moulin Rouge performances and fashion shows.


More than 500 000 persons expected


BEST OF FRANCE is the world biggest ever produced event dedicated to France and it will take place in Times Square, New York in September 26th and 27th.

Many events including the famous MOULIN ROUGE!

MOULIN ROUGE

Live Performances: Main Stage

Saturday, September 26, 2015

12:50pm EST & 4:05pm EST

Sunday, September 27, 2015

11:20am

 

Come and join us in our booth

French Wink- ReussirUSA : Section Life Style

 

More information: info@reussirusa.com

 


Tendances 2016 dans la restauration - Salon Best of France New York

Posted by Vanina Joulin Batejat on September 15, 2015 at 10:05 AM Comments comments (0)

Nous profitons de ce blog sur les tendances dans la restauration aux USA,  secteur majeur de l'economie Francaise pour vous rappeler notre participation au Salon Best Of France a New York les 26 et 27 septembre prochain 


5 tendances importantes en 2016

Pendant que nous nous dirigeons vers la deuxième moitié de 2015, les industriels parlent déjà des tendances qui animeront les restaurants au cours du 3e et 4e trimestre et au-delà. Les présentateurs de la conférence Technomic sur les tendances dans la restauration et nouveautés dans le secteur de l’alimentaire, tenue le 24 juin dernier à Chicago, ont abordé ce sujet en profondeur et nus font partager leurs et analyses en collaboration avec les intervenants du secreurs restauration (fournisseurs, distributeurs..)

Les nouveaux produits doivent en plus d’être plus « healthy » doivent pouvoir raconter une histoire. Le segment rapide-décontracté-santé continuera à être le moteur de croissance de l'industrie de la restauration, et vont encore gagner 5 points de parts de marché dans la resstauration rapide, ainsi que les concepts fait maison qui demeurent la tendance douceur dans cette catégorie, rapporte Technomic.

Mais voici cinq nouvelles tendances qui auront un impact sur le secteur de la restauration jusqu'en 2015 et au-delà.

1. Croissance a 3 vitesses aux USA

On constate une forte croissance de l’économie dans plusieurs régions comme Austin au Texas, mais en relative stagnation dans d’autres Etats comme Washington (Seattle), a déclaré Arjun Chakravarti, un économiste de l’ITT Stuart School of Business. Le chômage est au plus bas (parfois moins de 4% dans certains Etats) et les Américains ont davantage de revenu disponible. Le professeur Chakravarti pense que cette tendance continuera mais toutes les parties des Etats-Unis ne partagent pas cette richesse « Les tendances régionales importent, » dit-il.

2. La génération Z se soucie du goût et de la qualité : la nutrition santé comme business modele

Lors du choix d'un restaurant, les consommateurs vont plutôt rechercher des ingrédients organiques ou premiers et les options de menu sains. Neanmoins 33% de ce segment de 21 ans et moins se soucient plus de la commodité, du prix et du goût, rapporte Sara Monnette, directrice senior de Technomic.

3. La participation communautaire compte.

Les concepts qui ciblent les produits locaux et « rendre a la communaute » connaissent un fort essor a déclaré Darren Tristano, vice-président exécutif au Technomic. On peut citer plusieurs chaines émergentes dans ce domaine où l'action communautaire est la clé de la croissance et de la culture de l'entreprise: Cava Mezze Grill ; et 4 Rivers Smokehouse a mis en place un Barbecue Ministry pour supporter une collecter de fonds et soutenir les eglises et organismes de charité locaux : le manager indiquait : This was never supposed to be a restaurant. My definition of helping meant doing what felt most natural when comfort was in order—feed those in need."

4. De nouvelles façons de faire au niveau local. L'attraction des clients pour les ingrédients locaux continue d’être à la hausse.


Maintenant, les opérateurs profitent de cet intérêt local par le biais d'autres moyens, a déclaré Tristano. Eureka est un concept de bar et grill, introduisant des musiciens locaux pour divertir les invités à ses emplacements en Californie, à Washington et au Texas. L'expansion rapide de Shake Shack intègre des friandises locales dans ses menus, en utilisant des Doughnuts de Chicago à sa nouvelle unité dans la Windy City, par exemple. Les consommateurs sont intéressés à soutenir les entreprises locales, et pas seulement les fermes, indique Technomic.

5. La restauration s’engouffre dans la brèche du numérique

Le consommateur devient mobile. Près de la moitié des ventes intérieures à Papa John et de Domino Pizza sont en ligne, analyste actions Daniel Spelman écrit sur le blog Columbia Management.

La commande en ligne a résolu un problème énorme dans le secteur de la pizza, selon Spelman.

"Fini le temps d'attente pour passer à quelqu'un au téléphone ou ayant un ordre mal compris en raison d'une mauvaise connexion," dit Spelman. "Comme les commandes sont plus précises, les déchets alimentaires est considérablement réduit."

Commander via les sites Web des chaînes de pizza et les applications en ligne est beaucoup plus fiable. Les clients peuvent sélectionner les garnitures qu'ils veulent, et de revoir leur commande avant de l'envoyer à Domino, Papa John, ou Pizza Hut.

Comme une entreprise de commande numérique de résultat est en plein essor, selon Spelman.

Smartphone app Domino a été téléchargé 7,4 millions de fois, et la société a vendu $ 3,000,000,000 en ligne dans la dernière année.

Des entreprises comme Taco Bell, McDonald, et Starbucks investissent aussi dans la commande numérique.

 

Quel visa choisir pour s'implanter aux Etats-Unis

Posted by Vanina Joulin Batejat on August 20, 2015 at 12:45 PM Comments comments (0)

Beaucoup de nos clients s’interrogent sur la meilleure façon de venir s’implanter aux Etats-Unis et les différences entre les visa E-1, E-2 et enfin L-1

  

  • Mettons tout de suite de cote le L-1 qui est plus réservé à des entreprises d’une assez grande importance ayant une filiale aux USA et décident d’envoyer un directeur aux USA.

 

En effet, les visas L-1 sont destinés aux employés qui viennent travailler aux Etats-Unis pour une société mère, sœur ou filiale de la société à l’étranger, et qui sont assignés soit à un poste à responsabilité, Directeur ou cadre dirigeant (L-1A), ou travailleur spécialisé (L-1B). Pour être qualifié, l’employé doit avoir travaillé pour la société à l’étranger à plein temps pendant plus d’un an. Cela s’adresse à des sociétés d’une certaine envergure.

 

  • Le visa E-1 - Trader Visa

 

Demander un visa E-1 si vous êtes un ressortissant étranger qui fera une grande quantité de commerce avec les États-Unis et votre société a besoin de gens au sein de l'US pour coordonner vos activités de trading. Il n'y a pas de montant minimum qui qualifie pour une demande de visa E-1, mais plus la valeur en dollars des transactions et le volume des transactions est important et plus le visa E-1 aura de chances d’aboutir.

 

50 pour cent ou plus de l'activité de négociation doit être faite entre la France ou le pays d’origine et les États-Unis (import / export) afin de se qualifier pour un visa E-1. Si le volume des transactions descend en dessous de 50 pour cent aux États-Unis, le visa E-1 risque de ne pas être renouvelé. Il faudra démontrer que ceux qui demandent un visa E-1 ont une expérience suffisante pour faire du commerce avec les États-Unis et que le ressortissant étranger peut quitter le pays une fois son visa expiré.

 

 

  • Le visa E-2 - Visa investisseur

 

 

Investir aux Etats-Unis afin de se qualifier pour un visa E-2. Les investissements doivent être dans une entreprise Americaine, excluant tout simplement faire un investissement immobilier dit passif dans un bien immobilier et ou d'acheter des obligations ou des actions d'autres societes sans vouloir gerer les operations. Les investissements doivent être suffisants et impliquent que le ou les des ressortissants étrangers doivent surveiller ou superviser la societe ainsi creee. Il n' existe pas deminimal a investir pour se qualifier pour un visa E-2, mais plus le montant des investissements est faible plus l’immigration demandera de renseignements et risquera alors de donner le visa pour une durée moins longue, « une sorte de période test. » 

Il faudra prevoir de depenser et faire des investissements avant de demander un visa E-2 : « les investissements sont @ risk » (Même s’il est possible en cas d’achat de fonds de commerce par exemple de mettre une condition suspensive d’obtention du visa dans le contrat)

Il faudra ainsi prevoir de faire des investissements substantiels dans une entreprise US à racheter ou à créer avant de postuler pour un visa E-2. Le visa E-2 ne sera pas donné sur la base de futurs investissements prévus.

Il faudra aussi démontrer que le demandeur du visa E-2 sera en mesure de retourner dans son pays d’origine si le visa n’est pas renouvelé.

Plus d'information: info@reussirusa.com 

 

 

Comprendre la différence entre visa et autorisation de séjour aux Etats-Unis : E-2 versus I-94

Posted by Vanina Joulin Batejat on July 16, 2015 at 3:40 PM Comments comments (0)

Un des concepts les moins compris dans les lois de l’immigration américaine est la différence entre la période de validité du visa E-2 et la période d’autorisation de séjour aux Etats-Unis délivrée par le formulaire I-94.

Le visa E-2 est un visa investisseur non-immigrant qui est destiné à des individus qui souhaitent créer une entreprise ou racheter un fonds de commerce aux Etats-Unis. Ce visa est délivré pour une période maximale de 5 ans et renouvelable autant de fois que le candidat le désire à partir du moment il est capable de prouver que son entreprise est viable et apporte des bénéfices à l’économie américaine. Cette période de 5 ans concerne uniquement la période pendant laquelle le candidat peut diriger son entreprise basée sur le sol américain en tant qu’investisseur et manager. Il ne s’agit donc pas d’une autorisation de séjour aux Etats-Unis.

Le formulaire I-94, qui est aujourd’hui dématérialisé et accessible en ligne, autorise les porteurs de passeport non-immigrant à séjourner aux Etats-Unis. Il s’agit d’un document indépendant du visa E-2 qui est délivré. Le formulaire I-94 est appelé document arrivée / départ. Ce document est créé par le CBP lorsque l'individu est inspecté a son arrivée aux USA. L’officier va approuver la I-94 avec la date, le lieu d'arrivée, le statut (par exemple, F, J, H, L, etc.), et la durée de séjour autorisée. C’est ce tampon sur le passeport qui indique la réelle durée de séjour de la personne qualifiée de non-immigrante. Au départ de la Etats-Unis, la personne perd son I-94, sauf si elle voyage uniquement au Canada, au Mexique, ou d'autres îles adjacentes à l’exception de Cuba pour une période ne dépassant pas 30 jours. Au retour si la personne a un visa de non-immigrant, l’officier a l’entrée des USA, tamponnera de nouveau le passeport avec un nouveau I-94 pouvant aller jusqu’à un an.

Pour renouveler cette autorisation de séjour, deux options s’offrent ainsi au porteur du visa E-2 :

• Le porteur du visa E-2 doit sortir du territoire américain et se rendre dans un pays autre que le Mexique, le Canada, les territoires contigus et les îles adjacentes, pour ensuite retourner sur le sol américain. L’agent de douane tamponnera le passeport de l’individu indiquant la date de passage aux douanes américaines et son formulaire I-94 sera mis à jour en enregistrant de nouveau une nouvelle date d’entree aux Etats-Unis. Ainsi, sa période d’autorisation séjour sera renouvelée pour nouvelle période décidée par l’agent consulaire commençant à partir de la date de sa dernière entrée aux Etats-Unis (inscrite sur le tampon dans le passeport.

• Le porteur du visa E-2 doit demander une extension d’autorisation de séjour sur le territoire auprès de l’USCIS (services d’immigration et de citoyenneté américains).

Un individu dépassant son autorisation de séjour délivrée par le formulaire I-94 pourra possiblement voir son visa E-2 annulé et sera alors en situation illégale sur le territoire Américain. Donc pour tout porteur de visa, bien enregistrer la date de fin du I-94. Si l’individu accumule un retard de 6 mois ou plus de « présence illégale », il pourra être soumis à une interdiction d’entrée sur le territoire américain d’une période de 3 à 10 ans à partir de la date de son départ des Etats-Unis. Dans ce cas, la sanction peut être levée selon la décision des services de l’immigration américaine, en faisant appel à un avocat spécialisé.

 

 

Lancer un produit ou service internationalement

Posted by Vanina Joulin Batejat on July 16, 2015 at 3:15 PM Comments comments (0)

Il y a 40 ans, il n’existait qu’une poignée « d’entreprises mondiales » et il s’agissait uniquement de structures gargantuesques telles que Coca-Cola, PepsiCo, Colgate-Palmolive, IBM, Shell, etc. Par la suite, de nombreuses autres entreprises se sont étendues à l’international comme Nike, Microsoft, Apple, et Honda, et ont poussé la réputation de leur marque au-delà de leur terrain de jeu habituel. Aujourd’hui, les barrières liées à l’expansion à l’international sont beaucoup moins épaisses en partie grâce à l’essor d’Internet qui a aidé les petites et moyennes entreprises à s’immiscer sur le marché international.Construire une image de marque internationale est donc un objectif de plus en plus facilement réalisable pour toutes entreprises.

« Au cours des 10 dernières années, le Commerce International est devenu une référence dans la manière de faire du Business de nos jours » dit Hayes Roth, Directeur Marketing de Landor Associates, un cabinet de consulting en Design et Marque qui a travaillé sur de gros projets internationaux avec BP, Panasonic, et KFC. « A cause d’internet, il est assez difficile de créer des marques localisées. Une fois sur la toile, les clients peuvent accéder à vos informations partout dans le monde. Cela ne fera pas de vous une entreprise internationale mais il est toujours important de le prendre en considération. »


Qu’est une entreprise internationale ? Comment construire une image de marque d’envergure internationale, et comment susciter l’intérêt des consommateurs à l’échelle internationale ?

L’image de marque reflète ce que les gens pensent de votre entreprise et de vos produits. « Considérer votre marque comme votre réputation », dit Paul Williams, fondateur de la société de marketing international Idea Sandbox, qui aide les entreprises à construire leur image de marque. « Construire une réputation dans un nouveau marché, y compris les marchés étrangers, doit prendre en compte une première impression, venant de la première interaction qu’un individu a avec votre entreprise, vos produits ou services. »

Les entreprises peuvent tenter de construire l’image de marque de leur entreprise et leurs produits de beaucoup de manières différentes, comprenant la publicité, en utilisant les médias, en utilisant l’effet de bouche-à-oreille ou encore en se concentrant sur le produit ou le service en lui-même. Beaucoup de réflexions et d’efforts doivent être assignés à l’image de marque, incluant le nom des produits ou le design des logos. « Une marque est essentiellement un raccourci, une manière pour le consommateur de reconnaitre instantanément quels bénéfices le produit ou le service apporte » dit Roth.

L’objectif pour les entreprises dépensant temps et argent dans le développement de marque est de pouvoir augmenter le prix de leurs produits et services.

Les clients seront prêts à payer plus cher pour un produit et service si l’entreprise est considérée comme leader et de confiance et si la qualité des produits est reconnue. Apple, par exemple, peut facturer ses produits plus chers que d’autres entreprises du même secteur grâce à la réputation que l’entreprise a créée : une entreprise qui offre des produits innovants, design et de qualité. On pourrait dire la même chose pour Mercedes ou BMW pour le secteur automobile.

 

 

Lorsqu’une entreprise essaie de se développer à l’étranger, les objectifs ne changent pas. En revanche, il y a plusieurs étapes que vous devriez suivre pour vous assurer qu’il y a un potentiel de vente dans le marché sur lequel vous désirez vous développer :

 

  • que vous allez pouvoir exercer votre activité dans de bonnes conditions et
  • que votre offre sera adaptée à la culture locale. « La recette du succès est de faire ses « due diligences » dit Williams. « Analysez le marché étranger de la même manière que vous avez analysé votre propre marché lorsque vous avez réalisé votre business plan initial. La première et plus importante chose, dit-il, est que vous alliez vouloir savoir si un marché existe pour votre produit. Si c’est le cas, assurez-vous que le besoin n’est pas déjà comblé par une entreprise concurrente. S’il existe des concurrents, qu’est-ce qui pourrait vous différencier aux yeux du client ? S’il existe un marché sans concurrence, renseignez-vous sur la raison responsable de cette absence de concurrent : Y a-t-il des lois ou régulation contre la distribution de votre produit où les consommateurs achètent-t-ils un produit similaire à des points de vente différent ?

 

Assurez-vous que vous pouvez livrer votre produit sur le marché ; que vous pouvez importer ou même fabriquer ce produit sur le nouveau marché. « Les lois sur l’importation et la fabrication varient en fonction des Etats, bien se renseigner dans chaque Etat », dit Williams. « Assurez-vous de pouvoir faire en sorte que votre produit soit constamment disponible sur le marché. » Renseignez-vous sur les lois locales. Vous devez vous assurer que vos produits sont adaptés aux lois locales concernant sa fabrication et ses composants, l’étiquetage, etc.

Si nécessaire, repensez le nom de votre entreprise et de vos produits. En effet, votre nom d’entreprise peut avoir une traduction ou une connotation péjorative dans un marché différent. Assurez-vous que les noms de vos produits parlent aux clients, aussi bien en anglais que dans la langue locale.

Williams, qui a travaillé sur l’image de marque internationale de Starbucks, raconte comment une des boissons les plus vendue aux Etats-Unis, le Latte au pain d’épice, ne se vendait pas en Allemagne même si le pain d’épice est très consommé dans ce pays. Les ventes de la boisson ont considérablement augmenté lorsque Starbucks a commencé à utiliser la traduction allemande du mot (Lebkuchen). Si vous prévoyez de réaliser des traductions, n’utilisez pas les sites internet prévus à cet effet. « Vous ne voulez pas qu’une traduction qui vous semble juste soit en réalité offensante pour les clients locaux. »

Redésignez votre logo si nécessaire. Vérifiez que votre logo n’ait pas de connotation négative de nouveau. Faites des recherches au niveau international pour savoir si votre logo est similaire à d’autres entreprises. Par exemple, si vous désirez vous exporter au moyen orient, un logo contenant le visage d’une femme ne sera pas approprié. La meilleure manière de comprendre les caractéristiques culturelles est de consulter un cabinet de consulting en publicité ou design, soit local soit une entreprise internationale qui pourrait réaliser des recherches.

Renseignez-vous sur les exigences au niveau du packaging. Si vous vendez un produit, vous devez prendre en compte les lois, les règlementations douanières et les règles appliquées au packaging.

 

Si vous vendez un produit dans le monde entier, le packaging peut engendrer de nombreux obstacles. En effet, envoyer des produits alimentaires dans un autre pays pourra nécessiter l’ajout d’informations nutritionnelles supplémentaires sur les paquets, une traduction dans la langue locale, et certaines lois pourront interdire l’utilisation de certains produits sur certains marchés. Par exemple, l’état de New York a interdit la commercialisation de produit contentant des acides gras trans. Apprenez les régulations locales et faites en sorte que votre packaging remplisse toutes les exigences de ce marché.

Enregistrez votre marque et votre nom de domaine. Suivez les procédés de votre nouveau marché pour protéger votre marque et vos brevets. Différents organismes sont en charge de la propriété intellectuelle selon les pays. 

Suivre ces étapes dans le but de mettre en place sa marque à l’international vous aidera à trouver les ressources nécessaires qui vous aideront à entrer dans de nouveaux marchés. Vous allez peut être avoir besoin de créer des partenariats avec des distributeurs locaux. « C’est pratiquement impossible de comprendre une culture simplement en visitant un pays », dit Williams. Les besoins de clients à New York sont différents des besoins de clients à Miami, les besoin de clients à Paris sont différents de ceux à Marseille.

La manière de construire votre marque sur ce nouveau marché, et d’augmenter les ventes se fait en suivant les mêmes schémas que ceux utilisés pour votre marché initial. « Construisez et communiquez un message qui est adapté aux besoins et désirs de votre consommateurs », dit Williams. « Délivrez ce message où il pourra potentiellement être reçu de manière positive par les clients, dans le sens où ils pourront comprendre le message et se sentir concernés, et en utilisant des canaux de communication qui pourront atteindre de manière efficace vos clients.


Après avoir fait dues diligences et rechercher de nouveaux marchés étrangers avec  l’aide d’une entreprise de conseil locale, vous devez fignoler votre message. Notez ce que les concurrents font. Ce qui a du succès dans un marché pourra être mal compris dans un autre . Délivrez ce message en utilisant le bon canal. Ne faites pas appel à la radio si vous désirez vendre votre produit dans une ville dans laquelle les gens se déplacent en métro ou en vélo. Il s’agit donc de communiquer de la bonne manière. La manière dont vous allez créer un lien entre vous et le client est aussi importante que les mots que vous utilisez.

Pendant que vous vous concentrez sur le développement de votre marque, un autre élément est à prendre en compte pour construire correctement votre marque. Vous devez faire attention à maintenir votre réputation dans chaque marché dans lesquelles vous commercialisez vos produits. Plus votre entreprise est développée, plus la gestion de la réputation sera complexe. « Une fois que vous commencez à disposer de plusieurs bureaux dans différents pays, vous sortez du schéma des entreprises dites ‘familiales’ », dit Roth.

Vous devez faire en sorte que l’expérience de vos clients avec vos produits, votre entreprise et votre équipe soit positive. Cela prend en considération la manière dont vous livrez vos produits, les contrôles de qualité que vous effectuez, les services que vous proposez et comment votre équipe agit face à des clients.

Dans la gestion des marques, une mauvaise expérience de la part d’un client fait plus de bruit qu’un client satisfait. Il faut être constamment vigilant. Il peut être judicieux de créer un manuel pour les employés, investir en formation et surveiller de prête l’évolution de l’entreprise pour tenir les promesses que vous avez faites auprès de vos consommateurs.

 

Quand la presse parle de nous....

Posted by Vanina Joulin Batejat on July 15, 2015 at 1:20 AM Comments comments (0)

Management:  changer de vie, c'est possible



Isabelle, avocate de renommée à Lyon est partie à la conquête du Massachusetts et des USA et s’est installée à Wellesley près de Boston. Cette ville a le meilleur lycée public outre la proximité d’Harvard. Isabelle lance alors YourFrenchGift.com en ligne en plus de sa boutique à Wellesley. Elle prouve que changer de vie c’est possible. Elle choisit les USA car c’est le pays des opportunités et aujourd’hui elle a retrouvé le sourire et le plaisir de travailler. Son site n’attire pas que les Français du monde entier qu’ils soient aux USA, au Canada ou en France mais également les Américains à la recherche d’authentique produits Français. Comme le dit Isabelle dans un article d’un journal Americain : « I wanted to share the best of France, my native country, with American people, and allow them to enjoy "Art de Vivre à la Française" in the US.”


Le MOCI: ReussirUSA, partenaire pour vous assister à exporter et vous implanter aux USA



 

 

 

 

 

Questions sur le visa investisseur pour les USA

Posted by Vanina Joulin Batejat on July 14, 2015 at 12:30 PM Comments comments (0)

Le Visa E-2 « Treaty Investor » est une bonne option de Visa pour ceux qui souhaitent lancer une petite entreprise aux Etats-Unis.

Un Visa E-2 est une classification Visa qui est disponible pour les ressortissants étrangers qui souhaitent vivre aux Etats-Unis pour développer et diriger les opérations d’une entreprise. L’entreprise peut être grande ou petite. Afin de se qualifier pour le Visa, le demandeur doit répondre aux exigences spécifiques et l’intervention d’un avocat d’immigration est hautement recommande. .

Voici les principales questions concernant le Visa E-2 :

1) Est-ce qu’un Visa E-2 conduit à une carte verte ?


 

Non. Un Visa E-2 est un visa non-immigrant, et il ne conduit pas à l’obtention d’une carte verte. Bien qu’il ne conduit pas à une carte verte, il est souvent valable pour une période de 5 ans et vous pourrez le renouveler autant de fois que vous le voulez du moment que l’entreprise reste en activité. Si vous êtes admissible pour une autre catégorie (ex : EB-5), vous devriez consulter un avocat d’immigration pour explorer la meilleure façon de postuler pour l’obtention de la carte verte.

 

2) Dois-je embaucher des employés Américain afin d’obtenir un Visa E-2 ?

Il n’y a pas un nombre requis de travailleurs américains qui doivent être embauchés pour obtenir le visa E2, mais en général l’entreprise doit employer aux moins un employée Américain ou détenteur de la carte verte qui sera de surcroit en général nécessaire au bon démarrage de l’entreprise nécessaire. Vous n’avez pas à embaucher des travailleurs immédiatement et votre business plan sur 5 ans devrait détailler votre plan d’embauche sur les 5 prochaines années

 

3) Est-ce qu’un Visa E-2 est un Visa où je dois investir 1 million de dollars ($1.000.000) et embaucher 10 employés ?

 

Non. Le Visa E-2 est souvent confondu avec un Visa EB-5. L’EB-5 est un Visa immigrant complètement différent (Carte Verte). Contrairement à un Visa EB-5, un Visa E-2 ne nécessite pas un montant d’investissement spécifique et il n’y a pas un nombre précis d’employés que vous avez à embaucher.

 

4) Puis-je obtenir un Visa E-2 avec un faible montant d’investissement Y a-t-il un montant minimum d’investissement ?

 

Il n’y a aucun montant d’investissement requis. Un mythe commun est qu’un minimum de 100.000 $ est requis. Si votre entreprise est une entreprise de service (par exemple, une entreprise consultation) l’investissement qui est nécessaire sera beaucoup plus faible que si votre entreprise est de type industrielle : (Ex : Usine de fabrication de voiture)

 

5) Puis-je emprunter de l’argent pour lancer l’entreprise ?


 

Oui. Contrairement au Visa EB-5, emprunter de l’argent est très bien pour ce visa, et cela, aussi longtemps que vous le souhaitez du moment que l’entreprise n’est pas trop endettée. Cependant, il faudra tout de même prouver que votre investissement est conséquent au regard de l’emprunt effectue. Par ailleurs, sans credit score aux USA, il est peu probable qu’une banque vous prête de l’argent même avec des recommandations de banques dans votre pays d’origine.

 

6) Y a-t-il un type particulier d’entreprise par laquelle je dois commencer ?

 

Non. Tout type d’entreprise active est valable : faire attention que certaines professions nécessitent d’avoir certains diplômes et licences (avocats, pharmaciens, entreprise de plomberie, salons de coiffure … )

 

7) Dois-je faire un business plan pour obtenir un Visa E-2 ?

 

Oui. Un Business Plan sur 5 ans est nécessaire et le Business plan, autrement dit, le plan d’affaires, est un élément clé que les responsables de l’immigration étudient lorsqu’ils évaluent votre requête. Pour en savoir davantage sur la façon de faire un Business Plan efficace cliquez-ici : info@reussirusa.com

 

8 ) Un investissement dans l’immobilier est-il qualificatif pour un Visa E-2 ? Puis-je acheter une maison et obtenir un Visa E-2 ?

 

Non, le Visa E-2 peut-être obtenu soit par l’achat d’une entreprise existante, soit par la création d’une nouvelle entreprise aux Etats-Unis et l’entreprise doit être une entreprise «active ». Cela exclut donc les investissements passifs, tel que l’immobilier ou la détention d’actions. Votre entreprise doit aussi faire de l’argent, donc créer de la richesse, les entreprises à but non lucratif sont donc exclues.

 

9) Puis-je amener ma famille et peuvent-ils travaille aux Etats-Unis ?

 

Votre mari ou votre femme peuvent obtenir un Visa E-2 et sont donc éligibles à un « document d’autorisation d’emploi » dénommée EAD ( Employment Authorization Document) et sont donc apte à travailler aux Etats-Unis après avoir obtenu le statut E-2. Il ou elle peut donc travailler dans tous les domaines et cela est un avantage significatif du Visa E-2, contrairement à de nombreux autres Visas de non-immigrants tel que le Visa TN ou encore le Visa H-1B, qui ne permettent pas au conjoint de venir travailler aux Etats-Unis.

 

 

10) Quels sont les pays éligibles à l’obtention du Visa E-2 ?

Le Visa E-2 « Investor Trader » est seulement pour les personnes provenant des pays avec qui les Etats-Unis ont conclu une convention. Beaucoup de pays occidentaux sont sur la liste mais il y a également des pays d’Afrique, d’Asie et du Moyen-Orient. Israël a été récemment ajouté à la liste.

11) Combien de temps faut-il pour obtenir un Visa E-2 ?

Un Visa E-2 inclus un dossier très fournis pour l’immigration. En plus d’un certain nombre de formes de gouvernement, le Visa exige la présentation d’un classeur rempli de documentation parfois relativement longue. Une fois que la documentation est préparée, le temps de traitement dépend de la durée du traitement au consulat qui se trouve dans le pays du demandeur. Cela peut aller de 3 semaines à 3 mois (où plus)

12) Combien cela coûte-t-il ?

 

Les frais d’avocats sont variables d’un avocat a l’autre : bien se renseigner et i ; faudra ajouter les frais annexes de business plan, installation, enregistrement de la société…. Hormis les frais d’avocats d’immigration, les autres frais font partie de l’investissement.

 

13) Ai-je besoin d’un avocat ?


 

Oui. Comme la plupart des législations, les règlements du Visa E-2 sont complexes et vous devez démontrez aux agents d’immigration que vous répondez à toutes les exigences juridiques. En outre, les exigences de documentation pour un Visa E-2 sont très vastes et un mémoire juridique doit être rédigé reliant tous les éléments du Statut à votre cas.

 

Si vous envisagez un visa E-2, contactez info@reussirusa.com

 

 

 


Rss_feed